Togo : La feuille de route laisse un « goût d’inachevé » chez Les Sentinelles de la République

0
319

Gérard Akoumey, Coordonnateur général du Mouvement Les Sentinelles de la République


« Le mouvement Les Sentinelles de la République prend acte de la feuille de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo, et ne saurait tout de suite se prononcer en profondeur sur les recommandations qui laissent un goût d’inachevé », c’est l’analyse que font les responsables de ce mouvement des recommandations de la CEDEAO pour la sortie de crise au Togo.
Le mouvement regrette que la CEDEAO n’ait pas pu régler le problème des mesures d’apaisement avant de rendre publiques ces recommandations pour une sortie de crise. « C’est comme un menu, on ne nous a pas servi une entrée et on passe directement au plat de résistance, qu’en sera t-il alors du dessert ? On ne saurait le dire », lit-on dans une réaction rendue publique ce matin par Les Sentinelles de la République.
Pour les responsables, tous les prisonniers devraient être totalement libérés, avant cette feuille de route. Toutefois, il appelle le peuple togolais à ne pas être déçu ni se laisser au découragement. « Il n’y a pas lieu d’une déception ou d’un découragement quelconque ; il fallait s’y attendre, la CEDEAO ne viendrait pas faire le travail à notre place, elle a juste tracé une voie et comme on doit commencer quelque part, il revient aux Togolais d’en prendre acte et d’œuvrer d’arrache pieds pour régler le problème de déficit démocratique en restaurant les valeurs républicaines », indique la déclaration.
Les Sentinelles de la République saisissent donc l’occasion pour féliciter la Coalition des 14 partis de l’opposition, la société civile, le peuple togolais, surtout la jeunesse pour leur détermination à poursuivre, sans relâche, le combat pour plus de démocratie et de liberté au Togo.
Le mouvement appelle le gouvernement au bon sens pour « enfin sortir le Togo de ce cycle de crises politiques à répétition. « Il est important de renforcer le processus électoral avec une participation inclusive de l’ensemble des acteurs à toutes les tâches de la CENI », souligne-t-il.
« Le mouvement Les Sentinelles de la République réitère donc son appel la jeunesse de prendre ses responsabilités en agissant pour que la dynamique de « Togo d’abord » soit inscrite dans la conscience collective afin que chaque Togolais qui qu’il soit, où qu’il soit réfléchisse et penser le Togo avant tout », ajoute le mouvement Les Sentinelles de la République.
Il rappelle que la balle reste et demeure dans le camp du peuple souverain et de la jeunesse l’avenir du Togo, seuls habilités à prendre leurs destins en mains.
I.K
 
icilome
 

Laisser un commentaire