TOGO : La mort sur ordonnance ou par les forces de l’ordre.

0
1073

Je voudrais remercier une minorité des médecins ou  de blouses blanches qui par leur dévouement  sauvent  des vies et je viens condamner sans réserve des véreux qui trahissent  leur serment d’Hippocrate au profit du mercantile.

Dans les hôpitaux au Togo, tout sert la mort, la fatalité au lieu de donner de l’espoir à la vie, à l’espérance des familles

Au Togo, la plupart des dirigeants de ce petit pays, après avoir laissé les hôpitaux dans un état désastreux se soignent en Europe, en Asie et aux USA avec l’argent de la nation après 60 ans d’indépendance.

Deux anciens premiers ministres sont morts en France cette année pour venir bénéficier des soins et des compétences des praticiens européens.

Permettez-moi de citer PAUL TOUPIN, journaliste canadien : 1918-1993.

« Le meilleur remède ne s’achète pas à une pharmacie et sur ordonnance. Le meilleur remède vous l’avez en vous et il s’appelle l’instinct de vivre »

« Si tous ceux qui font le serment de dire la vérité observaient leur serment, il n’y aurait plus de procès, plus d’avocat, plus de juge : les palais de justice seraient déserts, car qu’est-ce qu’on viendrait y faire ? »

1*MORT SUR ORDONNANCE :

Il y a un coin dans le monde en Afrique de l’ouest dans la CEDEAO, un petit pays par la taille et désastreux par des pratiques du temps des dinosaures par un clan qui a pris en esclavage toute une population par la force, et non par  les compétences professionnelles et par l’éthique de la vie.

Des médecins  ou blouses blanches serial killer par la cupidité.

Comment peut-on laisser la vie de la population dans les mains des praticiens hospitaliers qui ne suivent pas des formations professionnelles de mise à jour  une fois par an de leurs compétences et les appeler médecins ou infirmiers.

Pourquoi ne sont-ils pas appelés assassins, meurtriers, quand ils tuent sans états d’âme nos parents et nos amis dans une impunité totale.

Ils brisent les familles, créent des orphelins, des veuves et veufs et se promènent dans le pays avec une blouse blanche pour  abuser de la naïveté et le désarroi des familles en souffrances.

Le mauvais exemple vient d’en haut d’un ancien ministre de la santé sans le nommer, vétérinaire par formation qui vendaient déjà les moustiquaires trempées pour lutter contre le paludisme qui étaient  des dons pour la population et est devenu un sage du parti rpt-unir.

Drôle de sagesse sans honte et discrédit à vie.

2*Soins sans analyses approfondies et facturations excessives.

Les soins sont pratiqués dans une condition ubuesque.

Il y a un menu de la facturation excessive qui leur permet d’engranger une fortune, sur le dos du malade.

On paie cher pour se retrouver à la morgue sans regret, sans sanction  du praticien avec une incompétence totale.

Tout est faux dans le diagnostic, même l’interprétation des analyses, de l’imagerie et les résultats des tests.

La dialyse, qui est pratiquée pour sauver la vie devient au Togo une source de la mort.

L’oxygène manque dans les hôpitaux et les cliniques.

Les lits pour les malades sont  pourvus de microbes dans une saleté repoussante qui vous tuent en 48 heures.

3*Appel aux forces spirituelles des âmes des compagnons de l’indépendance :

Appelons dans nos maisons mortuaires en aide  sylvanus Olympio et ses compagnons de lutte Ablodé pour nous aider à sortir des 57 ans de terrorisme d’état, de détournement de deniers publics qui servent à la frivolité des maîtresses, d’achat de consciences, de corruptions des opposants pieds nickelés qui trouvent leur existence dans la trahison du peuple qu’ils sont censés défendre et par la manifestation de leurs égos.

Si nous pouvons leur demander de se réveiller quelques heures pour nous aider à choisir un fils authentique de leur lignée pour aider le peuple togolais du nord au sud afin que nous puissions profiter du bienfait de la santé, d’un niveau de vie agréable, de l’agriculture et de l’industrie et nous aider à sortir de l’enfer du clan Gnassingbé, du néocolonialisme français, nous donnant la lumière pour créer l’espoir, l’espérance par le travail bien fait, le dévouement, l’humanisme et la sécurité de chaque citoyen.

4* La violence partout au Togo :

Les forces de l’ordre qui sont censés protéger la population créent des psychoses et se comportent vis-à-vis des filles et fils du pays comme une armée d’occupation.

Les forces de l’ordre même en période de covid 19, violentent  et tuent les citoyens dans une impunité totale,

Le clan Gnassingbé vit le plaisir de la violence gratuite par des attaques nocturnes et diurnes pour quelques francs, des hold-up comme dans le far West, les enfants assassinés, les violences contre les biens des citoyens.

La mort rode partout au Togo où chaque citoyen n’est plus en sécurité en dehors ou chez lui.

Conclusion :

 J’invite les togolais à combattre la violence sous toutes ces formes :

La violence meurtrière des incompétents dans les centres de santé qui sème la désolation, la tristesse et désorganise la cellule familiale et la violence des forces de l’ordre qui produit du bien pour le clan Gnassingbé et ses  suppôts n’est que transitoire tandis que le mal produit est permanent.

Jacob ATA-AYI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 55 = 65