TOGO: L’ARCHEVÊQUE DE LOMÉ MGR NICODÈME BARRIGAH, NOUVELLE CIBLE DE LA DYNAMIQUE MGR KPODZRO

0
3081

Par Anani Sossou

Depuis plusieurs jours l’archevêque de Lomé Mgr Barrigah est la nouvelle cible des fanatiques de la Dynamique Monseigneur Kpodzro DMK, des ministres et ambassadeurs virtuellement nommés et qui n’opèrent qu’à travers les réseaux sociaux. Ces demi-dieux qui connaissent tout, qui lisent même dans les boules de cristal, dans les pensées de ceux qui ne partagent pas leur vision politique doivent avoir un laboratoire dans lequel ils fabriquent leurs sujets aussi mensongers, aussi farfelus et aussi hallucinants les uns que les autres.

Il est reproché à l’archevêque Barrigah, dans des audios qui circulent, d’avoir défendu le régime de Faure Gnassingbé lors d’une convocation au Vatican chez le Pape. Il aurait dit, à en croire ces ragots, que le prélat aurait dit au Pape que Agbéyomé Messan Kodjo n’avait pas gagné les élections présidentielles du 22 février dernier. Certainement que ceux qui colportent cette rumeur étaient aussi à l’audience au Vatican chez le Pape François après avoir organisé la rencontre.

Mgr Barrigah est mis en garde pour dire toute la vérité lors de sa prochaine convocation le 06 novembre prochain au risque de se faire abattre par la foudre. Car dans les audios, il est maudit, périra en enfer pour sa connivence avec le système RPT/UNIR dont il est un fervent partisan et supporter. La preuve ? Il a été nommé à la tête de la CVJR (Commission vérité, vérité, justice et réconciliation) et à été gracieusement payé. Autre preuve ? Faure a été à sa prise de fonction en tant qu’archevêque de Lomé. Ces facteurs ne suffisent-ils pas à faire de Barrigah dont Faure avait également assisté à l’ordination à Atakpamé un de ses sous-fifres ?

Le mieux, les Ayatollahs de la DMK doutent même de la foi du prélat qui ne serait pas un vivant produit du Christ. Un individu qui prétend être animé du Saint-Esprit (tiens tiens) et qui aurait tout fait pour le diocèse de Kpalimé atteste être plus pieux que Barrigah car ce ne sont pas tous les évêques qui ont l’onction du Seigneur. Circulez donc, il n’y a rien à signaler.

Voilà autant d’incongruités que font croire aux esprits naïfs et nains des gens qui affirment tous les jours que la fin de Faure et de son système arrive très vite et avant le 31 décembre 2020. Car l’alternance c’est cette année « vingt vingt ». Alors pourquoi s’inventer de rocambolesques histoires, diffamer, insulter, jeter en pâture, vouer aux gémonies ceux qui n’applaudissent pas la DMK puisqu’après tout, la foi dans le Saint-Esprit donnera le trône « plus tôt que prévu » au président démocratiquement élu ? Pourquoi vouloir l’onction de tous si on est certain de sa bonne foi en la victoire ?

La DMK agit déjà au nom du Saint-Esprit. Comme cela ne suffisait pas, ils y ont ajouté des pratiques charlatanesques dont la matérialité a été prouvée devant l’ambassade du Togo en France. Il faut donc laisser agir. Puisque le plénipotentiaire Nicolas Awumé prendra à travers les fétiches, l’ambassade. Un fait qui servira de déclencheur au renversement de Faure Gnassingbé.

Soyez donc sereins et ne faites pas des bruits inutiles. Votre esprit saint et vos fétiches agissent depuis et les résultats sont attendus pour au plus tard le 31 décembre vingt vingt.

source : Anani Sossou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

37 + = 45