Togo : Le PNP pas d’accord avec de nouvelles manifestations de rue

0
303


Faut-il organiser de nouvelles manifestations de rue pour obliger la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à arrêter sa course vers des élections sans lendemain ? La question nourrit les débats ces derniers jours, surtout au sein de la diaspora qui appelle la Coalition des 14 partis de l’opposition à lancer le mot d’ordre. Au Parti national
Lors de la réunion hebdomadaire du parti samedi dernier à Lomé, le Conseiller du PNP, Ouro Dzikpa-Tchatikpi a appelé les Togolais de la diaspora à éviter un piège. Pour lui, il ne faut pas (vu la situation actuelle) donner l’occasion au régime de Faure Gnassingbé de créer d’autres situations pour ensuite refuser de mettre en application la feuille de route de la CEDEAO.
« Si on ne fait pas attention, l’adversaire va profiter des marches pour créer des situations. L’adversaire tremble devant la feuille de route et si on lui donne les moyens, il va créer des situations pour refuser d’appliquer cette feuille de route », a-t-il déclaré.
Pour lui, cette feuille de route est un problème pour le régime qui cherche des moyens pour l’éviter. Il faut faire attention de ne pas lui en donner. Ce qui est sûr, selon lui, les Facilitateurs que sont les présidents du Ghana NanaAkufo-Addo et de la Guinée Alpha Conde, seront à Lomé dans les prochains jours. Il faut alors de la patience.
« On doit être vigilants, patients et éveillés. Il y a des pièges à 100 mètres devant nous avec des voies balisées qui nous amènent directement aux pièges », a ajouté Ouro Dzikpa-Tchatikpi.
Ecoutez le Conseiller du PNP dans l’audio à travers ce lien

 
I.K
 

Laisser un commentaire