Accueil SOCIÉTÉ EDUCATION Togo : Le Projet Galilée de Nicoué Broohm, un Scandale de 1,5...

Togo : Le Projet Galilée de Nicoué Broohm, un Scandale de 1,5 milliard de FCFA !

- Advertisement -
Octave Nicoué Broohm | Photo : DR
Octave Nicoué Broohm | Photo : DR

« Galilée » du nom du projet initié par l’ancien ministre de l’enseignement supérieur pour fournir des ordinateurs aux étudiants togolais est aujourd’hui en souffrance. Le Ministre Octave Nicoué Brooohm, croyant obtenir une longévité à la tête de ce ministère pour liquider le milliard 500 millions n’a pu résister à la tempête du remaniement. Mais les dégâts causés autour du projet sont énormes. Aujourd’hui, il se démerde pour sauver les meubles, naturellement en sa faveur : tirer sa part de commissions, peine perdue, Nicoué Broohm est dans la merde.

Si les étudiants des Universités publiques du Togo avaient acheté tous les 3042 ordinateurs comme des petits pains selon l’entendement du Ministre Nicoué Broohm, il aurait atteint la livraison des 10.000 machines avec ses complices de fournisseurs et aurait tiré d’ores et déjà le maximum de commissions sur ce projet.

Malheureusement, le business n’a pas marché, la première livraison a souffert de m évente et le blocage est né. Une grosse perte pour l’ancien syndicaliste converti, qui court aujourd’hui dans toutes les directions pour brouiller les pistes.

Lorsque nous l’avons rencontré pour lui exposer les problèmes liés à son projet Galilée, nous avions compris qu’il cachait l’essentiel des informations lié aux combines liées à ce projet. Il ne savait pas que nous avions déjà échangé longtemps avec le Chef Projet Galilée, le sieur Palanga qui nous avait entretenus sur l’essentiel des faits et les difficultés que ce projet connaissait.

Les récurrentes pannes des ordinateurs ont été la Pomme de Newton qui nous a permis de comprendre que pour la gestion de ce projet c’était l’arbre qui cachait la forêt.

Nicoué Broohm nous a confié n’avoir jamais entendu parler d’une seule machine en panne, ce qui s’est avéré faux après nos échanges avec les techniciens du service après-vente et le ministre Akpagana de l’enseignement supérieur.

Même si les chiffres à nous avancés sont loin de refléter la réalité, donc en deçà des vrais chiffres, le technicien nous a confié avoir enregistré sur les machines acheté par les étudiants, 286 qui ont des problèmes. La nature des problèmes est multiple : défaut de fabrication, mise à jour du système, mauvaise partition des disques, mise à jour de pilote, et entre autres, problèmes d’utilisation.

Mais le vrai problème est la question des licences des machines. Les machines, pour avoir été négocié moins cher étaient livrées sans activation de licence avec Microsoft. Et pour ce faire, il va falloir acheter ces licences et les incorporer aux machines qui sont déjà en vente. En matière informatique, une licence, du genre Microsoft est parfois plus chère que la machine elle-même. Ce qui rend les machines inutilisables.

Dans le système de livraisons, nous avons reçus deux informations contradictoires : le ministre Nicoué Broohm feignait d’ignorer la provenance de la livraison et nous a parlé du Maroc. Le fournisseur, le sieur Hounou de NEA COM nous a parlé avec documents à l’appui d’une société française.

A l’origine, le marché avait été confié à un fournisseur local indélicat, proche du ministre, et il n’a pu honorer l’engagement. Ce qui a amené le projet à s’adresser à NEA COM.

Le projet Galilée a beaucoup de problèmes parce que le Ministre Nicoué a voulu en faire une chasse gardée avant d’être chassé du gouvernement.

Les universités du Togo, d’après nos informations, n’ont pas été associées au projet. C’est curieux qu’un projet destiné aux étudiants n’ait pas impliqué l’administration universitaire.

C’est pourquoi du côté des Universités, on nous signale que ce projet souffre d’une grande opacité.

Le ministre Akpagana donc a raison de nous signaler que ce projet est mal ficelé à la base et constitue un véritable casse-tête. C’est maintenant qu’il a réussi à mettre en place un comité de pilotage pour corriger les erreurs du passé. Mais, certaines sont irréversibles.

Casse-tête aussi, ce projet l’est pour le fournisseur. Les banques lui ont retiré leur confiance malgré l’intervention du nouveau ministre. Il n’honore pas les engagements de crédit et demande une rallonge pour faire de la publicité.

D’après nos informations, et les banques, et les partenaires du projet ont fait faux bon, ce qui a noyé le deal du milliard 500 du ministre Nicoué Broohm.

Sur le milliard 500 millions, plus du tiers est déjà engagé pour acheter des machines défectueuses et non vendues.

Les étudiants qui l’ont acquis regrettent, ceux qui ont donné des cautions pour l’acquérir se voient refuser de l’acquérir et de reprendre leur argent.

Le nouveau ministre souffre la douleur des dégâts. Quant à Broohm, il est en ballade de solutions, notamment en France pour dénouer le grave problème de Licence.

Ce qui permettra de résoudre le problème d’ordinateurs sans logiciels vendu aux pauvres étudiants, au nom de la gourmandise de certains individus.

Le Projet Galilée vise à faire d’un étudiant, propriétaire d’un ordinateur. Un étudiant, un ordinateur, selon le slogan. Il est ambitieux mais a souffert de l’ambition pécuniaire du Ministre Broohm qui l’a noyé. L’avenir du projet Galilée est mis en cause. Le Ministre nie n’avoir pas fourni d’ordinateurs défectueux, ET POURTANT, ILS SONT DEFECTUEUX.

Carlos Ketohou

Source : L’Indépendant Express No.487 du 29 octobre 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 86 = 93

LES + LUS

Présidentielle 2020 : Rencontre pouvoir/opposition mardi ?

Le gouvernement aurait prévu rencontrer des délégations de l’opposition mardi à Lomé, dans le cadre de la...

Présidentielle 2020 : Togo Debout dans les rues pour dénoncer le processus unilatéral du régime RPT-UNIR

DECLARATION LIMINAIRE Peuple Togolais ! Peuple de jeunes qui rêvent d’un Togo de...

Togo : Chicha, Silence autour d’une drogue qui tue…

Photo : L’Indépendant Express Depuis quelques années, dans les bars, les maquis et les boîtes hyperbranchés...

CRISE DU FEU AU TOGO : Impératif de redevabilité de Faure Gnassingbé et de justice aux victimes

COMMUNIQUE DE PRESSE MPDD DU 18 NOVEMBRE 2019 La formation politique Mouvement...

Economie : Secteur privé, un faire-valoir pour le RPT/UNIR. Qui sont les vrais « acheteurs » des sociétés togolaises ?

Le Togo n’appartient plus aux Togolais. Cela peut paraître anodin. Cette phrase pourrait amuser certains. Mais c’est...