Togo : Les amabilités de Faure à ses pairs africains

0
702
Faure Gnassingbé (première ligne, 3e à partir de la gauche) et ses pairs de la CEDEAO | Photo : Archives

Hier 13 février 2020, le candidat Faure Gnassingbé, en campagne électorale, tient un meeting à Sokodé, la deuxième ville du Togo et l’une des villes martyres du régime Gnassingbé.

Pour l’événement, Faure confond le candidat qu’il est à son statut de président de la république. Il ordonne la fermeture des écoles et collèges. Il fait réquisitionner les élèves, les oblige à enfiler les couleurs de son parti et les conduit à son meeting. Des enfants de 10 à 15 ans. Qu’iraient-ils chercher à un meeting électoral si, auparavant, la CENI ne les avait pas enrôlés de force ?

Pour s’adresser aux parents des gens qu’il tue à tout va, met en prison et chasse du pays, il est malin. Il emprunte la voix d’un fils de la région, le Général Séyi Mémène. Grâce à cette voix d’outre-tombe, il peut dire tous les mensonges qu’il veut. Ainsi il informe le public que quand il a appris qu’il y a eu des « sakr-sakr » (embrouilles) dans la région, il s’est vraiment mis en colère, puis il a ordonné que cela cesse immédiatement. Les applaudissements qu’il attendait ne sont pas arrivés, parce qu’au moment-même où il parle des gens continuent d’être enlevés et conduits dans des lieux sinistres où la torture précède la mort.

Toujours par la voix de sa marionnette de Général, il s’adresse au monde, pour justifier son régime sanguinaire : Voyez le Burkina Faso, le Mali, le Niger, dit-il. Un jour c’est 200 morts, un autre jour c’est 100 morts. Par-ci ce sont 150 soldats qui tombent, par-là ce sont 10 femmes et enfants qui sont massacrés ou 100 Peuls qui sont abattus. Chez nous au Togo, poursuit-il, si vous menez vos activités, y compris faire l’amour, en toute tranquillité, c’est parce que je suis l’incarnation de la sécurité.

L’appel à ses pairs burkinabé, malien et nigérien est clair : faites comme moi, militarisez vos régimes, n’hésitez pas à utiliser la torture contre tout opposant trop agité. Pour ne pas avoir de « djihadistes-terroristes » sur un seul mètre-carré de votre sol vous avez intérêt à être dictateur. C’est pour cela que l’Occident impérialiste a fait de moi son poulain.

Zakari Tchagbalé
14 févrieir 2020

Zakari Tchagbalé
Zakari Tchagbalé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

7 + 1 =