Togo : Les bonnes proclamations de la France pour les législatives

0
430
Nicolas-Warnery_14juillet2013

 

Le 25 juillet, les Togolais iront aux urnes pour élire leurs députés. Une échéance électorale qui s’approche sur fond de crispation et de morosité. La France pour sa part, émet le souhait de voir se dérouler les élections dans la transparence.
 
En présence de personnalités politiques du pouvoir comme de l’opposition et des diplomates, l’Ambassadeur de France au Togo a prononcé une allocution dimanche à l’occasion de la fête nationale de la France, le 14 juillet. Un évènement auquel Faure Gnassingbé n’est pas invité en France contrairement à ses collègues de la sous région. Mais c’est davantage la position de la France par rapport aux prochaines élections législatives, que les observateurs attendaient la position de l’ancienne métropole.
 
Une position que M. Nicolas Warnery a exprimé en présence des Ministres Elliot Ohin des Affaires étrangères et Gilbert Bawara, le Monsieur élections du Gouvernement. « Tout doit être fait pour que ces élections soient incontestables et constituer une réelle avancée démocratique, ouvrant la voie le plus rapidement possible aux élections locales que tout le monde attend », a déclaré le diplomate français avant de poursuivre que « tout doit être fait pour que ces scrutins débouchent sur l’élection d’une assemblée pleinement légitime qui se tourne vers l’avenir et travaille au développement du pays ».
 
Le mandat de l’assemblée nationale est arrivée à son terme depuis le 11 novembre 2012, mais la classe politique peine à organiser des élections dans le consensus. Depuis le 06 juillet, la campagne électorale est ouverte sur fond de morosité. Des discussions qui se sont déroulées entre des représentants du pouvoir et ceux de l’opposition n’ont pas permis de ramener totalement la sérénité. Les partisans de l’opposition redoutent des fraudes, faute des réformes qui n’ont pas été mises en œuvre en vue de garantir plus de transparence et d’équité dans la tenue des élections. Pour M. Warnery « il n’y aura pas de réel développement sans confiance et respect entre la majorité et l’opposition, sans dialogue entre les principales forces politiques, sans élections libres et transparentes ».
 
Le diplomate a cependant salué les avancées réalisées lors des discussions sous la facilitation de Mgr Nicodème Barrigah et son collègue américain en poste au Togo. « La France se félicite des résultats obtenus ces derniers jours et salue tous ceux qui ont contribué à ces avancées », a-t-il précisé.
 
Démarrée avec seulement la participation des deux formations politiques (UNIR – UFC) au pouvoir, la campagne électorale a connu un regain de dynamisme avec l’entrée en scène de la Coalition Arc-en-ciel et le Collectif « Sauvons le Togo », le week-end dernier.
 
La campagne prendra fin le mardi 23 juillet pour donner lieu au scrutin le 25 juillet.
 
koaci

 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 4 = 1