Togo: les Eglises se mobilisent pour réclamer des réformes

0
672

barrigah_faure


Les évêques et les pasteurs togolais ont demandé à tous les acteurs politiques de reprendre le processus de discussions, lors d’une rencontre tenue le 1er octobre à Lomé. Opposition et pouvoir ne s’accordent toujours pas sur les changements à mettre en œuvre, notamment sur la question des mandats présidentiels. Depuis huit ans, les opposants souhaitent qu’ils soient encadrés différemment.
 
Dans cet appel conjointement signé par le vice-président de la conférence épiscopale du Togo, les représentants des églises évangéliques, presbytériennes et méthodistes du Togo, tous expriment leur « grand étonnement » et « profonde déception » après le rejet, par l’Assemblée nationale le 30 juin dernier, du projet de loi révisant la Constitution togolaise. L’accord politique global signé entre opposition et pouvoir en 2006 demande de faire des réformes constitutionnelles de façon consensuelle en vue d’un processus démocratique plus apaisé.
 
un appel pour une nouvelle initiative
 
Dans ces réformes, il s’agit entre autres de limiter le mandat présidentiel et d’organiser au cours de l’élection présidentielle un scrutin à deux tours, ce qui n’est pas le cas depuis la modification constitutionnelle intervenue en décembre 2002. Pour les évêques et les pasteurs signataires de cet appel, c’est « une rebuffade essuyée par le peuple » et « un regrettable recul » dans les engagements pris en signant l’accord politique global et dans la mise en œuvre des recommandations de la Commission vérité justice et réconciliation.
 
Les évêques et pasteurs regrettent que depuis le rejet de ce projet de loi, « aucune démarche n’est entreprise pour trouver une issue à cette question capitale pour l’avenir du pays ». C’est pourquoi  ils lancent cet appel au chef de l’Etat, au gouvernement, au président de l’Assemblée nationale et à l’opposition, pour réintroduire les réformes à l’Assemblée en vue d’une prochaine élection présidentielle apaisée, censée avoir lieu avant la fin du premier semestre 2015.
 
RFI
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 88 = 98