Togo : Les voeux de l’ASVITTO à Faure Gnassingbé

1
123


Kao Atcholi, président de l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO), à travers un message de voeux à Faure Gnassingbé, lui rappelle ses devoirs en tant que chef d’Etat. Lisez plutôt !

MESSAGE DE VŒUX D’ASVITTO AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE FAURE ESSOZIMNA GNASSINGBE POUR 2019

A Son Excellence, Monsieur FAURE ESSOZIMNA GNASSINGBE Président de la République du Togo

Lomé-Togo Lomé, le 07 janvier 2019

Objet : message de vœux de l’ASVITTO

Excellence Monsieur le Président de la République,

L’ASVITTO par ce message vous souhaite une bonne et heureuse année 2019, paix et grâce de Dieu à vous et à toute votre famille. Que l’Esprit de Dieu fasse germer Sa Parole dans votre cœur et percuter votre conscience d’une bonne dose d’humilité et d’écoute afin que vous soyez prédisposé à être un instrument du Seigneur Jésus-Christ pour Sa gloire et pour le bien du peuple Togolais. Vivement que dans les douze prochains mois vous soyez à la hauteur des responsabilités de Chef de la famille Togolaise qui se refusera toutes les formes d’injustice sociale et qui manifestera dans sa vie une sobriété doublée d’un esprit de partage et de considération visà-vis de son peuple ; car une bonne culture des valeurs divines d’un dirigeant reste une source de bénédictions durables pour son peuple.

L’année 2018 a été marquée par nombre d’évènements mais certains ont pu retenir l’attention d’ASVITTO qu’elle voudrait bien vous rappeler non pas en terme de bilan mais parce qu’ils auraient pu impacter positivement sur la dignité des populations Togolaises. Mais contrairement aux attentes d’intérêt général, ils n’ont eu pour effet que la visibilité du pays sur le plan international et rien de plus.

D’abord le rapprochement officiel du Togo à l’Etat Hébreux acté par son choix en faveur de la reconnaissance de Jérusalem comme Capitale de l’Etat d’Israël aux côtés de neuf (9) autres pays du monde lors du vote aux Nations Unies a été un acte très courageux et particulièrement unique qui sera à tout jamais marqué dans l’histoire du Togo et de ses relations internationales. En dehors des raisons politiques qui vous auraient orienté à ce choix, la portée spirituelle ne manquera pas d’approbations car nul ne peut occulter les retombées spirituelles positives sur la nation Togolaise comme conséquences de ce vote en faveur de l’Etat Hébreux, conformément à la vérité des Saintes écritures (Gen 12.3) ; la Parole de Dieu étant toujours actuelle et vivante. Toutefois, il est permis de discerner également que les bénédictions à cet effet tardent à venir parce que l’Eternel qui sonde tous les cœurs ne retrouve pas chez les dirigeants Togolais les valeurs requises pour la gestion de la chose publique, comme vous aviez bien été inspiré dans l’un de vos discours face à la nation en reconnaissant en substance qu’une minorité s’est emparée des richesses de tout le peuple.

Ensuite l’élection du Togo au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies pour un second mandat devrait vous inciter en tant que 1er Responsable à veiller au respect des règles d’Etat de droit et de démocratie; paradoxalement sur cet angle également le Togo a brillé par des répressions systématiques des manifestations politiques d’opposition, l’usage excessif de la force sur les manifestants, des tirs à balles réelles sur les mineurs, des persécutions et menaces sur les militants de vos adversaires politiques, en bref des plaintes et témoignages d’iniquités politiques qui font du Togo un Etat où les dirigeants n’ont pas du respect pour la loi et peuvent la violer sans crainte ni gêne. La dernière bourde flagrante date du 1er janvier 2019 lorsque vos collaborateurs, animés d’un zèle amer ont mis la vie de certains militaires en danger et en territoire étranger, pendant ce temps, eux-mêmes étaient en fête avec leur famille.

De plus, c’est depuis le 04 août 2014 qu’il a été notifié à l’Etat Togolais la décision du Groupe de Travail des Nations Unies sur la Détention Arbitraire concernant M. Kpatchaa GNASSINGBE et autres, mais à ce jour, vous vous-êtes toujours refusé de l’exécuter, et cette attitude n’a toujours pas dérangé les consciences des sommités mondiales, et le Togo continue par siéger aisément au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU mais n’a pas de considération pour les décisions dudit Conseil à son encontre.

A ces propos, l’ASVITTO voudrait vous exhorter à copier promptement le modèle du système de gouvernance israélien où nul n’est au-dessus de la loi et tout membre de l’Exécutif peut répondre à tout moment devant les tribunaux sur les allégations de corruption le concernant. Il serait à votre honneur que la Justice Togolaise connaisse des réformes profondes pour être véritablement indépendante et cela vous permettra d’équilibrer les grandes inégalités sociales. Car tous ces comportements hors-la-loi, l’enrichissement insolent et la gourmandise insatiable que l’on observe dans votre entourage au vu et au su des populations trouvent leur existence dans votre laxisme et cela n’est pas de nature à calmer les révoltes populaires foncièrement sociales auxquelles votre pouvoir fait face depuis deux ans, seul un changement profond de votre gouvernance dans un élan de partage équitable des biens communs et le respect des lois nationales pourront être la panacée à la crise que notre pays traverse.

L’ASVITTO voudrait tout de même attirer votre attention sur la protection efficace des populations israéliennes par son armée, et vous interpeller à orienter l’armée Togolaise vers des comportements républicains et à faire usage d’armes à feu exclusivement qu’en cas de légitime défense comme le demande ‘’les Normes des Nations Unies Relatives aux Droits de l’Homme et leur Application Pratique’’ qui exigent que «les responsables de l’application des lois doivent s’acquitter en tout temps du devoir que leur impose la loi en servant la collectivité et en protégeant toutes les personnes contre les actes illégaux, conformément au haut degré de responsabilité qu’exige leur profession ».

En somme, l’ASVITTO dans ses préoccupations vous invite à mettre en application certaines mesures dans l’urgence pour le bien des Togolais:

1- Faire libérer toutes les victimes de tortures, les défenseurs des droits humains et de la société civile arrêtés depuis plusieurs mois, et tous les militants de l’opposition encore en détention, conformément à la feuille de route de CEDEAO dans le sens d’apaisement.

2- Interdire fermement l’usage d’armes à feu dans des circonstances inappropriées et respecter les règles de maintien d’ordre pour protéger les populations civiles.

3- Faire accélérer la mise en place effective du Mécanisme National de Prévention (MNP) pour donner une efficacité à la lutte contre la torture et les mauvais traitements.

4- Prendre des dispositions pour permettre à l’opposition extraparlementaire d’exercer librement ses activités politiques conformément aux principes de la ‘’Déclaration de Bamako’’.

5- Faire adopter les réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales conformément aux recommandations de la CVJR et dans l’esprit et la vision des autres Etats membres de la CEDEAO.

Monsieur le Président, en mettant en application tous ces points, l’ASVITTO reste convaincu que ce serait pour la gloire de Dieu et le bien des Togolais ; autrement le Seigneur se pourvoira en Son temps pour corriger tous ces graves manquements car il est écrit: «le Très-haut domine sur le royaume des hommes, et qu’il le donne à qui il veut, et il élève le plus vil des hommes » ; Dan 4.16-17.

Eu égard à votre volonté manifeste à rechercher la face de Dieu, l’ASVITTO vous encourage à vous «appliquer à la prière et la lecture de la Parole de Dieu» (Act 6.4), ce qui vous aidera à «discerner la volonté de Dieu» (Rom 12.2) pour vous-même afin de pouvoir vous débarrasser des arnaqueurs qui rôdent autour de vous avec leur ‘’évangile de prospérité’’ qui n’édifie en rien.

Recevez Excellence Monsieur le Président de la République, l’assurance des considérations distinguées et les vœux les plus chers et sincères de l’Association des Victimes de Tortures au Togo (ASVITTO).

Pour l’ASVITTO

Le Président

Monsieur ATCHOLI KAO Monzolouwè
 
source :
 

1 COMMENTAIRE

  1. Un message tant bien louable mais versé sur le dos du canard.
    Satan a déjà dévoré le cœur ce petit hautain et mesquin Faure si bien qu’il se croit même plus Faure que pharaon: pure illusion quand le Seigneur veut punir un petit plainsantin, Il( le Seigneur) lui fait avoir cette posture d’arrogant et hautain. Je m’en vais sur le point 1 de la lettre, s’il n’est pas capable d’accepter son propre criminel frère kpatacha par son seul désir de conserver à vie le pouvoir ce ne sont pas les inconnus togolais qui peuvent bénéficier d’un autre traitement humain de lui. Kpatcha est censé faire des fautes lui il est censé de l’accepter s’il connaît le chemin de Dieu, mais lui même concocter des histoires de coup d’etat à faire dormir debout par le biais de ses mesquins-clientélistes conseillers pour embastiller un frère de sang cela prouve à suffisance que ton Faure est l’incarnation de Lucifer lui même sur terre dans son désir de pouvoir éternel et par conséquent cette lettre ou ce point 1 est comme de l’eau versée sur le dos du canard. Ce qui compte pour ce minable c’est le pouvoir ou rien.
    Mais tu sais M. Atcholi plus on s’agite plus la decision du Seigneur retarde: dès l’instant où nous sommes faibles sans armes sans moyens pour nous acheter des armes, restions calmes et laissons le Seigneur à l’œuvre. Son farfelu de père a fait quoi? Après tous les tripatouillages et jonglages pour tromper le peuple en s’offrant un autre mandat présidentiel après qu’il ait auparavant annoncé qu’il ne se présenterait plus pour une élection, et au moment même où le peuple resta calme à le regarder, il mourut en plein comme une hirondelle pour achever son mandat sous terre: voilà la décision de ton Seigneur; le 5 février 2005 on posa la question au farfelu général: qui est le président aujourd’hui ? Qui a le pouvoir aujourd’hui? Qui est le chef aujourd’hui? Voilà ton farfelu d’eyadema dans un éternel silence car en réalité le pouvoir appartient au Seigneur, l’Unique Président des presidnets.
    Mais M. Atcholi s’ose Croire qu’il peut être mouillé et bientôt libérer les enfants d’autrui.
    Une si bonne lettre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire
Entrer votre nom ici