Togo: l’opposition passe à l’offensive après les élections législatives

0
345


Quelques jours après la proclamation des résultats provisoires des élections législatives du 20 décembre, la coalition des 14 partis de l’opposition qui n’a pas participé au scrutin est sortie de son silence pour annoncer une nouvelle phase de sa mobilisation.

En dressant le bilan de son appel à ne pas participer au scrutin du 20 décembre, la coalition des 14 partis de l’opposition estime que le résultat provisoire des élections législatives (le parti au pouvoir obtient 59 sièges sur les 91 en jeu) est un plébiscite pour l’alternance.
En effet, d’après l’opposition, ce résultat enlève toute légitimité et toute représentativité à l’Assemblée nationale issue de cette élection, la coalition estimant que les Togolais ont entendu leur appel et sont restés chez eux le jour du scrutin.

L’organisation d’un mouvement citoyen

« Nous avons dit que nous allons empêcher ces élections par des moyens légaux. Et nous l’avons fait. Et les Togolais et les Togolaises l’ont fait ! », s’est félicitée Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition.

« Il n’y a pas de victoire pour Unir (Union pour la République, le parti au pouvoir). Unir sait que c’est une victoire à la Pyrrhus. Une victoire dont on ne peut rien faire », estime-t-elle. Une nouvelle phase de la mobilisation s’annonce, précise Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson avec l’organisation d’un vaste mouvement citoyen.
Pour Atcholé Aklesso, le secrétaire exécutif du parti au pouvoir, Unir, l’opposition digère mal son amertume après l’échec de son appel opportuniste à la prise du pouvoir par la rue. « Cet appel à la résistance à travers un soi-disant vaste mouvement citoyen, nous en connaissons les tenants et les aboutissants, ce n’est qu’un réchauffé de la logique de l’opposition depuis août 2017 », affirme Atcholé Aklesso. Et de conclure : « Les institutions de la République fonctionnent et force restera à la loi ».
 
source : RFI
 

Laisser un commentaire