Togo: L’opposition s’en remet à la communauté internationale

0
178


La coalition de l’opposition au Togo a rendu public jeudi dernier, un mémorandum sur la crise sociopolitique qui secoue le pays depuis plusieurs mois.
Un mémorandum dans lequel, pour une énième fois la coalition des 14 partis de l’opposition, appelle la communauté internationale à faire pression sur le gouvernement de Faure Gnassingbé pour une sortie « pacifique » de la crise, a appris l’Agence de presse Afreepress.
« Nous avons à plusieurs reprises, lancé des appels au chef de l’Etat afin que, pendant qu’il en a encore l’opportunité, il prenne la mesure de la situation et accède aux demandes du peuple. Nous en avons appelé également à tous nos compatriotes, civils et militaires, à qui le régime a inculqué des appréhensions et des peurs injustes et injustifiées en cas d’alternance », indique ce mémorandum.
Pour l’opposition, le Togo est un « héritage » commun à tous ses enfants et ne saurait  » être considéré et encore moins, géré comme un héritage personnel… ».
« Voilà pourquoi, dans notre entendement, le retour à la Constitution originelle de 1992 doit nécessairement s’accompagner de discussions sur les conditions du départ de l’actuel chef de l’Etat qui a déjà exercé plus de deux mandats », exigent les leaders de l’opposition.
En rappelant ses revendications, qui sont le droit de vote de la diaspora, le déverrouillage des institutions de la République et l’organisation d’élections législatives, locales et présidentielles « libres et transparentes », l’opposition appelle la communauté internationale à prendre en main la situation et à entendre les cris de colère des populations togolaises.
« Nous attendons des partenaires du Togo et de la communauté internationale qu’elles fassent pression sur les autorités togolaises et leur fassent entendre raison afin qu’elles accèdent aux revendications légitimes du peuple togolais qui aspire à la démocratie vraie pour son développement et sa prospérité », insiste ce mémorandum publié sur le site internet du parti ANC.
Raphaël A.
source : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

11 − 9 =