Accueil ECONOMIE Togo : L’opposition va ignorer l’appel à candidatures de la Céni

Togo : L’opposition va ignorer l’appel à candidatures de la Céni

- Advertisement -
agbeyome_500

Les deux regroupements de l’opposition ne donneront pas une suite favorable à l’appel à candidatures de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) dans la perspective des prochaines élections législatives.

Dans un message véhiculé via les réseaux sociaux, le président de l’Organisation pour bâtir dans l’Union un Togo solidaire (Obuts) a exprimé la position des deux regroupements qui animent l’opposition togolaise. « Les formations politiques membres du Collectif Sauvons le Togo et de la Coalition Arc En Ciel ont unanimement décidé de ne pas répondre à l’appel à candidatures de la Céni pour les prochaines élections législatives », a indiqué Agbéyomé Kodjo.

L’ancien Premier ministre a aussi réitéré les exigences de l’opposition. « Elles exigent la tenue préalable d’un dialogue structuré pour des réformes essentielles pour la vérité des urnes », a affirmé le responsable du Collectif « Sauvons le Togo » avant d’ajouter que les deux regroupements « réaffirment que sans ces réformes, il n’y aura pas d’élection ». « Nous ne nous laisserons pas aller, nous avons compris que le pouvoir veut nous pousser au boycott, il n’en sera pas question », renchérit la Coordinatrice de la Coalition Arc En Ciel, Mme Brigitte Adjamagbo-Jonhson.

Un appel est aussi lancé au « peuple à rester mobilisé et déterminé pour le combat pour un Togo juste, soucieux du respect des droits de l’homme et de la bonne gouvernance. « Nous nous battrons pour obtenir les conditions propices pour la tenue des élections », a déclaré Mme Adjamagbo.

La Céni a ouvert la période de dépôt des candidatures qui va du 03 au 10 juin pendant que la date des élections restent inconnues et que le décret convoquant le corps électoral n’est toujours pas pris par le Président de la République. Les observateurs s’attendent à ce que les deux regroupements lancent uns manifestations sur l’ensemble du territoire pour contraindre le gouvernement Rpt-Unir/Ufc à accepter un dialogue en vue d’engager un processus électoral consensuel.

L’opposition avait unanimement appelé à la surprise générale, les électeurs à aller s’inscrire pendant qu’elle dénonçait le caractère déséquilibré de la Céni et un dialogue préalable à la tenue des élections. C’est une totale incertitude qui prévaut alors que les indiscrétions avancent la première semaine de juillet comme période probable pour la tenue des élections.

koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

75 − = 65

LES + LUS

Pour la construction des nouvelles mairies: L’Allemagne octroie environ 5 milliards au Togo

Echange des documents L’Allemagne a fait don au Togo — à travers sa banque publique KfW — de...

Togo : Le FMI malgré lui

Le ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya Selon les dernières projections du Fonds Monétaire International (FMI), la...

Togo, Année Académique 2019-2020 : Ces poches à risques

Une salle de cours à l’EPP Dankpen, Togo | Archives : DR Les élèves ont repris...

Présidence de la République du Togo : Nid de détourneurs et falsificateurs ?

photo@27avril.com À la Présidence de la République du Togo, sont paradoxalement légions, des inconduites qui étonnent plus d’un....

Factures impayées : Le Nigéria menace de couper l’Electricité au Togo, au Bénin, et au Niger

Le Bénin, le Niger et le Togo pourront être privés d’électricité si on n’y prend garde. Dans...