Accueil Rubriques+ CHRONIQUES Togo : Pardon, faut parler un peu !

Togo : Pardon, faut parler un peu !

- Advertisement -


Gouverner, c’est prévoir, dit-on. Malheureusement, les « Gnassingbélandais » ne sont jamais au courant de l’agenda de leur leader bien-aimé qui trône au sommet de l’Etat depuis 13 ans. On le sait déjà, le fils du Timonier ne s’exprime que deux fois dans l’année : la veille de la fête de la « dépendance » et à la St Sylvestre. Depuis un temps, il ne parle même plus le 31 décembre, il laisse les premiers jours de la nouvelle année passer avant de faire un discours complètement en déphasage avec les réalités de son pays. La plupart du temps, même les militants de son parti essaient de décrypter ce qui se passe dans son « congolo » mais, ils n’y arrivent jamais.
La veille de la célébration des 58 ans de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Alassane « Dramatique » Ouattara a donné un signal « faure » aux Ivoiriens. « Je veux réaffirmer ma foi en la jeunesse et ma conviction dans le renouvellement des générations. Comme je l’ai déjà souligné, nous devons travailler pour transférer le pouvoir à une nouvelle génération, de manière démocratique, en 2020 », a-t-il déclaré. Puis, il a accordé dans la foulée 800 prisonniers.
Au Burundi, le président-Evangéliste-dictateur, Pierre Nkurunziza, lors de la promulgation de la nouvelle Constitution qui a été adoptée le 17 mai dernier, a promis qu’il ne se représentera plus en 2020. Pourtant, la nouvelle Constitution lui ouvrait le « boulevard Eyadema » pour rester au pouvoir jusqu’en…2034.
Au Niger de Mahamadou Issoufou, certains jeunes qui ont commis l’imprudence de se prononcer en faveur d’un 3ème mandat sont passés par la case justice. « Ça va leur apprendra » !
Pendant que certains « siefs» d’Etat renoncent à se représenter, d’autres à l’instar de Paul Biya, Abel Aziz Bouteflika, etc. se soudent solidement au pouvoir.
Malgré la feuille de « déroute » de la « Cédé Yawo », le « champignon » de p-UNIR reste muet comme une carpe de province. Il est temps pour que « Tchalévi » compliqué, pour une fois dévoile, ce qu’il cache au fond et au tréfonds de son cœur aux « Gnassingbélandais ». Ils ont besoin de savoir…
Source : Liberté N°2731 du 09 août 2018
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

62 − 58 =

LES + LUS

Présidence de la République du Togo : Nid de détourneurs et falsificateurs ?

photo@27avril.com À la Présidence de la République du Togo, sont paradoxalement légions, des inconduites qui étonnent plus d’un....

Factures impayées : Le Nigéria menace de couper l’Electricité au Togo, au Bénin, et au Niger

Le Bénin, le Niger et le Togo pourront être privés d’électricité si on n’y prend garde. Dans...

Jean Pierre Fabre dénonce des « dénigrements et attaques de toute sorte »

« Je suis en permanence l’objet de calomnie, de dénigrements et d’attaques de toute sorte », a véhément dénoncé...

France – Togo / Discours de Macron aux ambassadeurs : Le scenario à la congolaise (RDC) pourrait se reproduire au Togo?

photo@africatopsuccess.com Le Togo demeurera-t-il la curiosité au sein de l’espace CEDEAO ? La communauté internationale s’est-elle définitivement détournée...

Togo – France : Macron et Gnassingbé, les revers de la pilule qui ne passe pas

Une rencontre a été envisagée avant d’être vite annulée début septembre. Le président togolais au pouvoir depuis...