Togo/ « Petrole-Gate » : l’ATC exige la publication des résultats e l’audit commandité par l’Etat

0
1041
Quelques acteurs au centre de « Petrolegate » au Togo : Bernadette Legzim-Balouki (c,g), Pré Symfétcchéou (h,d), Ahoomey-Zunu (b,g), Barry Moussa Barqué (h,g) et son fils Yakini Barqué (b,d) | Infog : Fraternité
Quelques acteurs au centre de « Petrolegate » au Togo : Bernadette Legzim-Balouki (c,g), Pré Symfétcchéou (h,d), Ahoomey-Zunu (b,g), Barry Moussa Barqué (h,g) et son fils Yakini Barqué (b,d) | Infog : Fraternité

Alors que l’on attend demain, 4 novembre 2020, pour connaitre la suite réservée au procès « Ferdinand Ayité contre les Adjakly » dans l’affaire de détournement des fonds de la gestion des commandes des produits pétroliers, l’Association Togolaise des Consommateur (ATC) exige la publication des du rapport d’audit commandité par l’Etat togolais.

Communiqué de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) relatif au scandale financier dans l’importation du pétrole au Togo

Point de presse du 03 Novembre 2020

Suite au supposé scandale financier dans le secteur pétrolier dénoncé par les médias depuis quelques mois, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) a saisi par courrier le 17 juin 2020, l’Assemblée nationale, la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) afin que la lumière soit faite sur les allégations de détournement de plusieurs centaines de milliards de francs dans la commande des produits pétroliers.

A ce jour, de sources dignes de foi, des organes de contrôle de l’Etat ont été instruits pour diligenter des audits et enquêtes sur cette affaire. Au regard de l’évolution dans le traitement de cet important dossier par les administrations compétentes, l’ATC déclare ce qui suit :

  • Que le gouvernement rende publics les rapports d’audit, d’enquête ou d’investigation de la HAPLUCIA, de l’Inspection Générale des Finances (IGF) et celui de l’Assemblée Nationale afin de situer l’opinion et rétablir les faits. Par ce geste, le gouvernement rassurera davantage la population sur son engagement dans la transparence de la gestion des affaires publiques et de la lutte contre la corruption.
  • Que soit abrogé ou modifié :
  • Le décret n°2010-146/PR du 26 novembre 2010 relatif au mécanisme d’ajustement automatique des prix à la pompe des produits pétroliers ;
  • L’arrêté interministériel n°017/MCPSP/MEF/MME du 10 décembre 2010 relatif à la commission technique de suivi du mécanisme d’ajustement des prix des produits pétroliers au Togo ;
  • L’arrêté n°003/MCPSP du 20 janvier 2011 portant mise en place d’un secrétariat de la commission technique de suivi du mécanisme d’ajustement des prix des produits pétroliers au Togo.
  • L’ATC suggère à l’occasion, la mise en place d’un Comité interministériel qui puisse faire des propositions au gouvernement sur :
  • La nomination et le fonctionnement des membres du CSFPP et
  • Un nouveau mécanisme de fixation des prix des produits pétroliers tenant compte des intérêts économiques du pays et ceux des consommateurs.

L’Association togolaise des consommateurs (ATC) saisit l’occasion pour encourager les journalistes et les organisations de la société civile pour leur veille citoyenne dans ce dossier et les assure de son soutien.

Fait à Lomé le 03 Novembre 2020

L’ATC      

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

19 − = 16