Togo-Politique : Agbéyomé KODJO qualifie de « délire » les accusations de Mme Suzanne Nukafu de l’ANC


agbeyome_kogdjo_31janv2015


Quel rôle l’ancien Premier ministre Agbéyomé KODJO a-t-il joué dans l’inculpation des responsables et militants de l’Alliance national pour le changement (ANC) dans le dossier des incendies des marchés de Lomé et Kara ? Mme Suzanne Dogbevi-Nukafu, militante de l’ANC estime que le président de l’Organisation pour bâtir dans l’Union un Togo solidaire (OBUTS) aurait joué un « mauvais rôle ».
 
Dans une vidéo mise en ligne vendredi, la responsable de la fédération ANC du quartier Nukafu à Lomé accuse l’homme de Tokpli d’avoir joué le rôle de « corbeau ». Agbéyomé Kodjo, lui-même inculpé dans cette affaire, aurait confié au juge d’instruction avoir remis de l’argent à cette dame pour l’exécution de l’opération ayant conduit à l’incendie des deux marchés. Une information, qui si elle est avérée enfonce M. Kodjo dans ce dossier et fait de lui le « cerveau » de l’opération puisqu’il reconnait implicitement les faits.
 
Sauf que l’aveu ne vient pas de l’intéressé lui-même mais d’une militante de l’ANC, parti avec lequel le président de l’OBUTS est en brouille depuis plusieurs années. Ce qui, selon lui remet en cause le sérieux de cette accusation. « Machination » et « délire », voilà comment il qualifie la sortie sur Youtube de Mme Nukafu Suzanne.
 
Agbéyomé Kodjo, contacté au téléphone par Afreepress, a rejeté ces accusations et parle de manœuvres de ses amis du Collectif Sauvons le Togo (CST, dont il n’est plus membre) pour le discréditer. Il estime qu’aucun juge d’instruction sérieux, ne saurait faire ces genres d’aveux à une personne inculpée. Il pense que la nommée Nukafu Suzanne aurait mal interprété ses échanges avec le juge. « Agbéyomé Kodjo, qui a été emprisonné dans cette affaire, trainé dans la boue et présenté entre-temps comme le cerveau de l’affaire s’est soudainement transformé en corbeau ? Soyons sérieux on sait d’où vient cette information et on connait même les personnes qui ont monté ça », confie-t-il à Afreepress.
 
Il faut rappeler qu’entre l’ancien président de l’Assemblée nationale et les responsables de l’ANC, ce n’est pas l’amour parfait. Au lendemain des élections législatives de juillet 2013, Agbéyomé Kodjo s’en était pris aux responsables de l’ANC dénonçant leur propension à « tout garder » et à n’accorder aucune considération aux autres partis membres du CST.
 
A.G.
 
Fin
 
source : afreepress
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *