Togo, Premier pays d’investissement en Afrique : Un fait divers pour la propagande électoraliste

0
1113
photo@RT
photo@RT
photo@RT

Quand on n’est pas capable de grand-chose, on peut se couvrir de lauriers parfois pour des futilités. Un classement de FDI devient un nouveau trophée de chasse pour le régime Gnassingbé du Togo. En 2019, plus précisément sur les 11 premiers mois de l’année, le Togo a été le pays le plus performant d’Afrique en termes de promotion des investissements.

C’est ce que révèle FDI Intelligence, service spécialisé du Financial Times, dédié au décryptage de la mondialisation de l’industrie et l’investissement direct étranger (IDE) dans un article publié la semaine dernière dans son magazine. « Entre janvier et novembre 2019, le Togo a également été le pays le plus performant en Afrique ayant attiré des projets d’IDE entièrement nouveaux par rapport à sa part du PIB nominal sur le continent. Il a attiré 6,7 fois ce qui pourrait être attendu étant donné la taille de son économie », indique l’agence de notation S&P. Le Rwanda et le Sénégal se classent respectivement deuxième et troisième en Afrique, attirant 5,9 et 3,4 fois le montant des IDE entièrement nouveaux par rapport à la taille de leurs économies. L’investissement greenfield estimé au Togo a également culminé à 2,24 milliards de dollars au cours des 11 premiers mois de 2019, selon « fDiMarkets », classant le pays 7e sur 54 pays africains suivis durant cette période ». Il n’en fallait pas plus pour envoyer Faure Gnassingbé aux anges. « Je suis ravi de cette nouvelle distinction qui a été décernée à notre pays en tant que pays le plus performant d’Afrique en termes de promotion des investissements. Cette nouvelle gratifiante renforce notre conviction que nous sommes sur la bonne voie avec les nombreuses réformes entreprises pour assurer la prospérité et le développement inclusif de notre pays », a écrit le Président sur son compte twitter. Le Togo primé première terre d’investissement en 2019 selon Financial Times, cela peut être un fait. Mais la réalité, il n’en est rien. Le Togo n’attire aucun gros investisseur en raison des pratiques mafieuses et l’inféodation prononcée de l’appareil judiciaire.

Les pays cités derrière le Togo notamment le Rwanda et le Sénégal en termes de développement, sont bien en avance. Et ces pays portent de gros et ambitieux projets. Le satisfécit béat du président du parti UNIR qui pense que « nous sommes sur la bonne voie avec les nombreuses réformes entreprises pour assurer la prospérité et le développement inclusif de notre pays », c’est juste pour se donner bonne conscience pour justifier son 4ème mandat de trop à la tête du Togo. On ne peut pas tout le temps mesurer le succès d’un pays à travers ces faits divers. Curieusement pour des fainéants politiques, ils n’en demanderaient pas mieux. Et c’est avec cela que Faure Gnassingbé veut demeurer président du Togo ad vitam aeternam.

Course : Correcteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

9 + 1 =