Les partis politiques membres de la Coalition de l’opposition ont animé, hier, une conférence de presse pour se prononcer sur le toilettage constitutionnel qui s’est joué à l’Assemblée nationale et appeler les Togolais à s’y opposer. Ils ont exhorté les différentes couches socioprofessionnelles du pays à s’unir afin de mettre fin à cette imposture. 

Dans leur déclaration, les responsables de la Coalition ont rappelé que l’adoption des réformes constitutionnelles est attendue par les Togolais depuis plusieurs décennies. Mais ce qui s’est passé à l’Assemblée nationale ce 08 mai 2019 ne répond pas aux aspirations du peuple. Au contraire, la loi adoptée par les députés de la 6ème législature a le mérite de montrer le vrai visage du régime des Gnassingbé. «Enfin le masque tombe. Le visage hideux du clan Gnassingbé apparait au grand jour ! », déclare la Coalition.

Pour Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et ses collègues, la loi de réforme constitutionnelle qui vient d’être adoptée n’a qu’une seule ambition, faire du Togo une propriété privée. Et pour cause. Les modifications introduites dans la Constitution donnent droit à Faure Gnassingbé de briguer deux autres mandats de 5 ans, puisque la mention « en aucun cas » a été ignorée. « L’Assemblée Nationale, en éludant la formule en aucun cas telle que reprise par l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO, et en excluant les mandats passés et en cours du décompte des mandats, remet le compteur à zéro à partir de 2020 pour Faure Gnassingbé qui aura bouclé 15 ans de pouvoir. Ainsi, ses 25 ans au pouvoir viendraient s’ajouter aux 38 ans que son père a accomplis », dénoncent-ils.

La Coalition a également fustigé la volonté du régime d’offrir à Faure Gnassingbé une immunité à vie et donc une impunité pour tous les crimes qui lui sont attribués. « Mieux, avec les réformes opérées, le chef de l’Etat sera au-dessus de la loi, car il sera sous le couvert d’une immunité ad vitam aeternam. L’Assemblée Nationale vient ainsi de délivrer à Monsieur Faure Gnassingbé un blanc-seing pour les crimes, même de sang contre le peuple », déplore la Coalition.

Mais au-delà de l’impunité offerte à Faure Gnassingbé, la Coalition voit dans cette clause d’immunité introduite dans la Constitution une monarchisation de la nation togolaise, le Chef de l’Etat étant le roi et les Togolais ses sujets. « En définitive, soulignent les responsables de la Coalition, il est clair que l’Assemblée Nationale au service du régime a décidé de transformer les citoyens togolais en sujets de sa majesté Gnassingbé ».

Pour Prof Aimé Gogué, président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), la décision de l’Assemblée nationale d’offrir un poste au sénat à vie au président de la République est « inadmissible et irresponsable ».

Face à cette posture du régime cinquantenaire des Gnassingbé, la Coalition lance un appel aux différentes couches socioprofessionnelles du pays. « La Coalition appelle les partis politiques, organisations de la société civile, syndicats, forces de défense et de sécurité, corps constitués, commerçants, paysans, travailleurs de toute catégorie, étudiants, élèves, intellectuels, ordres civils, religieux à se retrouver dans une union sacrée pour mettre fin à l’imposture », souligne la déclaration.

Pour la Coalition, l’heure du réveil a sonné. C’est pourquoi elle appelle les populations togolaises « à se mobiliser pour l’alternance au plus tard en 2020 ». Elle précise que seule l’alternance « nous permettra d’élire à l’Assemblée Nationale de vrais représentants qui réaliseront les réformes attendues ».

La Coalition n’a pas manqué de donner son point de vue par rapport aux élections locales en préparation. Dans une intervention, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Secrétaire générale de la CDPA et Coordinatrice de la Coalition, a appelé les Togolais à aller se faire recenser massivement du 16 au 18 mai prochain.

Le même appel a été lancé le mercredi 08 mai 2019 par Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, Archevêque Emérite de Lomé. Pareil pour le Front citoyen Togo-Debout lors de son meeting d’information animé le samedi 04 mai dernier.

Géraud A.

 
Source : Liberté No.2918 du 10 mai 2019
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 2