Robert DUSSEY
Robert DUSSEY

M. Robert Dussey crée sa Diaspora locale « made in Togo », le HCTE

C’est une pantalonnade grotesque, le lancement d’un Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HTCE) lancé mardi par M. Robert Dussey. Au Togo, les faits sont têtus. Les gouvernants ne répondent jamais aux questions qui préoccupent réellement la Diaspora mais savent trouver des formules aux questions que la Diaspora ne leur pose pas. Le procédé s’apparente à mettre la charrue avant les boeufs, tellement il manque de respect aux organisations de la Diaspora. Et c’est regrettable ! Faut-il le rappeler, le CMDT a organisé, depuis 10 ans déjà, la Diaspora en s’appuyant sur les forces vives dans tous les pays d’installation, en vue d’assumer collectivement trois missions : l’Etat de droit, l’intérêt général et le développement harmonieux du Togo. Qu’apporte-t-il de nouveau aujourd’hui le HCTE au lieu de renforcer l’existant?

Le Gouvernement s’assied sur les droits des Togolais de l’extérieur

Combien de fois, la Diaspora qui, organisée d’Afrique en Amérique en passant par l’Europe, n’a pas réclamé son recensement et son droit de vote ? Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui se refuse de voir ou de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Fidèle à sa méthode du faux et usage du faux, et aussi rompu aux habitudes de la maison sur la duplicité, M. Dussey lance, d’ores et déjà et au pas de charge, ses élections pour les 77 représentants de la Diaspora, avec les PV des résultats connus à l’avance, bien avant octobre 2019. D’abord, de quel oracle sort le nombre 77, étant entendu que le recensement de la Diaspora n’est pas encore effectif et sa densité mal connue selon les régions du monde? Ensuite, parce que décrétée faitière par M. Dussey, la Diaspora locale « made in Togo », entendue le HCTE, comme par enchantement, pourra fédérer toutes les organisations de la Diaspora et réussir là où ces dernières éprouvaient toutes les difficultés du monde à accroître leurs capacités d’actions en direction et au service du pays ? Que peut une organisation décrétée d’en haut, hiérarchique et linéaire face à des réseaux expérimentés dynamiques et démocratiques de la Diaspora togolaise ?

Si l’objectif du Gouvernement togolais, c’est d’organiser la Diaspora pour mieux la museler, c’est peine perdue ! Nous le répéterons encore, si nécessaire, pour la nième fois, d’arrêter d’infantiliser la Diaspora, déjà bien organisée et qui ne demande à personne de venir la structurer ; tout ce qu’elle ne cesse de demander, c’est sa pleine et entière citoyenneté qui passe par son recensement et son droit de vote. Notre Diaspora est une diaspora de devoirs qui a toujours su assumer ses responsabilités sans une autorité tutélaire. Merci de prendre acte.

M. Dussey, si votre site dédié en question pourrait servir à délivrer des cartes d’électeur aux citoyens togolais de l’extérieur pour le rendez-vous électoral de 2020, cela pourrait avancer la Diaspora et le Togo, mais certainement pas vous et votre Gouvernement.

Merci à Nelson Mandela pour cette sentence forte : « ce que l’on fait pour vous sans vous, c’est contre vous ! »

Paris, le 03 Juillet 2019

Pour le CMDT,
Raymond Ayivi
Coordinateur général

Télecharger / Lire la version PDF

Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT)
81 rue du Général Leclerc 59320 Haubourdin (FRANCE)
Association loi de 1er juillet 1901 parue le 05/01/2010 au JO RF N° 20100002
Identification R.N.A. : W595016126
Web : www.cmdtogo.org
Courriel : contact@cmdtogo.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 9