Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Togo/ Les transporteurs routiers en coopérative pour faire face aux défis du...

Togo/ Les transporteurs routiers en coopérative pour faire face aux défis du secteur

- Advertisement -

transport_routier


La Coopérative Nationale des Transporteurs Routiers du Togo (CNATROT) est portée sur les fonds baptismaux ce jeudi 18 Février 2016 à Lomé, lors d’une assemblée générale constitutive.
 
Selon M. Kokou Wolou ABODJI, Président du CNATROT, une nouvelle ère commence ainsi pour le transport routier togolais. « Parler aujourd’hui d’une coopérative nationale des transporteurs routiers me réjouit car nous allons ensemble écrire une nouvelle page de l’histoire du transport routier togolais. Sans porter les gans pour le dire, notre transport routier est en retard. Face aux défis majeurs de l’heure, il est important de professionnaliser le secteur en nous mettant en coopérative au risque de nous voir disparaitre. C’est l’ardent désir exprimé par tout un chacun de nous lors de nos multiples rencontre d’échanges », a-t-il indiqué.
 
Le Directeur de Cabinet du Ministère des Infrastructures et des Transports, M. Mawoutoè FATONZOUM, a pour sa part, invité les entreprises de transport de marchandises à adhérer à la coopérative. Car soutient-il, « c’est l’union qui fait la force, l’union pour lever les défis du transport des marchandises par la route, l’union pour avoir un parc neuf, l’union pour mériter la confiance des pouvoirs publics et des partenaires ».
 
Aussi, a-t-il rassuré de l’engagement du gouvernement à accompagner les transporteurs pour qu’ils atteignent les cimes escomptés et exhorté les dirigeants de la coopérative à se montrer à la hauteur des missions que les membres leur confieront. « En portant sur les fonds baptismaux cette entreprise de coopérative, le gouvernement a répondu à vos attentes et sollicitations pour vous doter d’un outil important. C’est de votre engagement à adhérer massivement à cette entreprise de coopérative et à l’aune des résultats obtenus que le gouvernement et nos partenaires techniques et financiers décerneront leur quitus à la coopérative pour le sérieux de sa gestion », a-t-il souligné.
 
La création des sociétés coopératives est définie par les actes uniformes de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) dont le Togo est membre. Aux termes des actes uniformes de l’OHADA, une coopérative « est un regroupement autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs , au moyen d’une entreprise dont la propriété et la gestion sont collectives et où le pouvoir est exercé démocratiquement et selon les principes coopératifs ».
 
Hélène Doubidji
 
source : togotopnews
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

83 + = 89

LES + LUS

Togo, Prostitution : Le mode opératoire des proxénètes de Bar à Lomé

Le phénomène de la prostitution à Lomé se repend du centre-ville aux quartiers périphériques où les bars...

Guinéen : Et Alpha Condé vit son 19 août !

photo@RFI Depuis quelques jours, la Guinée est en ébullition. Ceci, du fait de la mobilisation populaire du peuple...

Folly Satchivi : « Il y a risque que je retourne en prison »

Le mouvement « En Aucun Cas » n’entend pas laisser Faure Gnassingbé briguer un quatrième mandat au...

Politique : Me Yawovi Agboyibor recommande la recomposition de certaines institutions avant la présidentielle de 2020

Le Comité d’action pour le Renouveau (CAR) était face à la presse, mercredi 16 octobre 2019 pour...

Justice : Folly Satchivi libéré par « grâce présidentielle »

Folly Satchivi Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé ce mercredi, une « grâce présidentielle »...