Togo : Un navire s’apprĂȘte Ă  dĂ©verser du "riz de qualitĂ© douteuse" Ă  LomĂ©

0
344


C’est une alerte de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT). En confĂ©rence de presse ce vendredi, cette association de dĂ©fense des consommateurs informe qu’il y a un navire qui attend l’autorisation des autoritĂ©s togolaises pour dĂ©verser sur le marchĂ© togolais, du riz de qualitĂ© douteuse. Lire la dĂ©claration de la LCT !
Déclaration liminaire de la ligue des consommateurs du Togo à la conférence de presse du 28/12/2018
Dans la journĂ©e du 27 dĂ©cembre 2018, La Ligue des consommateurs du Togo a Ă©tĂ© alertĂ©e par des consommateurs d’une information selon laquelle un navire serait actuellement dans les eaux territoriales togolaises contenant de stock de riz de qualitĂ© douteuse.

La LCT comme Ă  l’accoutumĂ©e, aprĂšs investigation s’est rendu compte de la rĂ©alitĂ© de l’alerte.
En effet, il s’agit d’un navire MV. OCEANPRINCESS en provenance de la Birmanie qui a fait une premiĂšre escale en RĂ©publique de la GuinĂ©e oĂč les propriĂ©taires dudit navire ont tentĂ© de dĂ©charger le stock du riz avant de se voir opposer le refus du Ministre du Commerce pour dĂ©faut de qualitĂ©. Les services guinĂ©ens aprĂšs inspection ont dĂ©celĂ© des anomalies liĂ©es aux poids et Ă  la qualitĂ© du riz birman, donc impropre Ă  la consommation. Ceci a conduit les autoritĂ©s guinĂ©ennes Ă  prendre la mesure de non autorisation de dĂ©barquement.

Poursuivant la recherche de dĂ©bouchĂ©s de son stock de riz, le navire MV. OCEANPRINCESS est actuellement en rade sur nos cĂŽtes et qu’il suffit qu’on leur donne l’autorisation d’accoster pour que le dĂ©chargement commence ; ce qui peut se faire Ă  tout moment. Nous rappelons que la cargaison est destinĂ©e Ă  une sociĂ©tĂ© togolaise.
Mesurant la gravitĂ© de cette affaire et le danger que courent les consommateurs du Togo si le navire obtenait l’autorisation d’accoster, la Ligue des consommateurs du Togo, par cette confĂ©rence de presse, vient attirer l’attention des autoritĂ©s portuaires, de la Douane Togolaise, du MinistĂšre de l’agriculture et du MinistĂšre du Commerce afin qu’ils prennent des mesures d’interdiction d’accoster dudit navire.
Elle met en garde toute personne ou autoritĂ© qui, sous n’importe quel prĂ©texte tenterait de faire rentrer sur le territoire togolais ce stock de riz impropre Ă  la consommation.

La Ligue s’engage à demeurer plus attentive et regardante jusqu’à l’aboutissement de cette affaire.
« Vouloir consommer qualitĂ©, c’est vouloir mieux vivre »
Fait à Lomé, le 28 décembre 2018
Le Président,
Emmanuel SOGADJI
 
source :
 

Laisser un commentaire