Togo : Une 4ème mosquée profanée moins de 24 heures après les promesses de Yark

0
313


Les condamnations unanimes et l’ouverture d’une enquête pour retrouver les auteurs de profanation et d’incendie du Coran et de trois mosquées dans la préfecture d’Agoè-Nyivé ne suffiront-elles pas à arrêter les auteurs de ces actes ?
Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’une mosquée a encore été profanée à Agoè-Sogbossito dans la nuit du mardi à mercredi. Selon les informations, il s’agit de la grande mosquée qui se trouve dans le quartier ‘Abbas Bonfoh’.
Cet acte nouveau au Togo, le 4ème du genre, survient moins de 24 heures après l’intervention du ministre de la Sécurité et de la protection civile, Damehame Yark sur une radio internationale pour dire à l’opinion que les responsabilités seront situées sous peu et promettre de poursuivre ‘jusque dans leur derniers retranchements’ les profanateurs des mosquées.
A la question de savoir s’il n’y a aucun malaise entre les musulmans et les autres confessions religieuses, le ministre a répondu par la négative. « Les Togolais ont toujours vécu dans une très bonne ambiance spirituelle où on trouve dans la même maison toutes les religions, les musulmans, les chrétiens et les animistes », a-t-il souligné.
Cet acte a-t-il quelque chose à voir avec la situation politique que traverse le pays depuis bientôt un an ? Qui sont ceux qui sont derrière ces profanations et ces incendies ? Sur les réseaux sociaux, l’affaire fait grand bruit.
A la suite des premières profanations des mosquées les 27, 30 juillet et 3 août derniers, l’Union musulmane du Togo (UMT) est montée au créneau pour condamner avec la dernière vigueur cet acte et dire aux profanateurs qu’ils sont en train de déclarer la guerre à l’Islam et à Dieu
 
Global actu
 

Laisser un commentaire