Accueil SOCIÉTÉ JUSTICE Togo : Une justice anti-PND !

Togo : Une justice anti-PND !

- Advertisement -

« Le pouvoir est fait, non pour servir le pouvoir des heureux mais pour la délivrance de ceux qui souffrent injustement », Abbé Pierre

Les magistrats disent toujours rendre la justice au nom du peuple. Mais de plus en plus, il apparaît que les magistrats, auxiliaires et autres officiers de police judiciaire se préoccupent plus de « retours » que d’une justice équitable. Ce faisant, ils finissent par jouer le jeu d’un exécutif au parfum des écarts des juges et qui leur fait faire des choses peu recommandables.

Litige foncier à Gbamakopé. Sur décision de justice, des milliers de citoyens sont en train d’être expulsés d’un domaine de 366 hectares dont se réclament propriétaires certains individus. 366 hectares, c’est au moins 366 fois la superficie d’un terrain de football ! Et la justice togolaise tranche en faveur d’individus tapis dans l’ombre. Contre quoi ? Dieu seul sait.

Des jeunes qui, pour avoir dénoncé un voleur récidiviste, se retrouvent inculpés pour « vol aggravé et association de malfaiteurs » alors qu’aucun indice grave et concordant ne plaide en faveur d’une si méchante décision, ça se passe au Togo.

Victime de l’amateurisme d’un agent à l’aéroport de Lomé qui a commis un impair en endommageant le véhicule d’un chauffeur, lequel se retrouve en détention et qui ne doit sa liberté qu’après avoir versé 120.000 FCFA aux « autorités », c’est toujours au Togo.

Des acquéreurs dépossédés de leurs immeubles par décision d’un juge dont le nom se retrouve parmi des bénéficiaires « gratifiés » par la collectivité en faveur de laquelle une décision inique a été prise, c’est encore au Togo. Des exemples qui montrent une justice à charge, on peut en citer à n’en point finir. De quoi desservir notre chère patrie.

Comment des investisseurs peuvent-ils accepter de « jeter leur argent par la fenêtre » quand la justice, reflet de la gouvernance d’un pays, se singularise de la sorte ?

Plan national de développement, un projet pour lequel le Togo recherche 4.622 milliards FCFA dont 65% devraient être financés par des investisseurs privés. Pour ce faire, trompettes, cymbales et tambours sont mis à contribution pour les attirer. Mais ce ne sont point ces artifices qui rassurent les financiers, mais plutôt la perception des populations envers la justice surtout.

Le corps des magistrats avait à peine menacé d’aller en grève que la plupart de leurs revendications avaient été satisfaites. Mais quand il s’est agi des greffiers sans lesquels la justice ne fonctionne plus, l’autorité n’avait eu la main lourde. Comme si ceux-ci étaient des sous-agents de l’Etat. D’autres corps de métiers réclament de meilleures conditions de travail et de vie, en vain. Pourquoi alors des magistrats doivent-ils continuer de foutre le bordel avec la justice togolaise dans l’indifférence de la hiérarchie ?

Martin Gray l’a écrit, « un enfant vaut un enfant ; une vie, une vie, peu importe l’endroit de la terre où il naît et où elle éclot ». Alors messieurs les magistrats, rendez à la justice togolaise son honneur. Ou alors allez voir ailleurs…

Godson Ketomagnan

Source : Liberté No.2987 du Jeudi 22 Août 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 34 = 37

LES + LUS

Justice : Folly Satchivi libéré par « grâce présidentielle »

Folly Satchivi Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé ce mercredi, une « grâce présidentielle »...

« La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », persiste M.Fabre

Jean-Pierre FABRE « La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », a une fois...

Togo : Pourquoi Faure Gnassingbe Sera Toujours Abonné aux Poubelles de l’Histoire

Comparaison n’est pas raison, mais on n’est pas bien tenté de dresser une analogie entre Faure Essozimna Gnassingbé et son homologue (...

Togo, Conséquence d’organisation des élections sur fonds propres pour favoriser les fraudes : Le gouvernement Incapable de rembourser la caution des candidats

Tchambakou Ayassor, président de la Céni. La Cour Suprême a proclamé le 18 juillet dernier les résultats définitifs...

Togo, Violence des militaires sur les forestiers à Davié : Que cache le silence du gouvernement ?

Les images sont surréalistes. Des corps habillés qui s’entredéchirent au Togo, c’est malheureusement le cas à Davié. Selon le confrère en ligne...