Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Togo, Violence des militaires sur les forestiers à Davié : Que cache...

Togo, Violence des militaires sur les forestiers à Davié : Que cache le silence du gouvernement ?

- Advertisement -

Les images sont surréalistes. Des corps habillés qui s’entredéchirent au Togo, c’est malheureusement le cas à Davié. Selon le confrère en ligne « independantexpress.net », des agents forestiers ont été agressés jeudi 10 octobre par des militaires du Camp BIR ex-FIR d’Agoè-Nyivé.

Photo : DR

Il se rapporte que dans la soirée de jeudi, un véhicule militaire est passé devant le cordon des Forestiers de Davié avec une grande quantité de produits forestiers et s’est opposé au contrôle de routine. La Brigade forestière s’est lancée à la poursuite du véhicule jusqu’au Camp BIR d’Agoè-Nyivé avant de réussir à relever l’immatriculation du camion en infraction.

« Quelques minutes plus tard, une Jeep des FAT avec à bord 11 militaires est descendue à Davie pour représailles. Bastonnades, coups de bottes et de crosses de fusils, administrations des traitements inhumains et dégradants contre les agents forestiers. Bilan, plusieurs agents forestiers grièvement blessés et admis à hôpital.

Dans leurs bavures, les militaires clamaient à l’endroit des forestiers d’apprendre à respecter le Général. Pour l’heure notre rédaction n’a pas réussi à avoir l’identité du Général commanditaire de l’agression des forestiers. La Directrice de la région maritime de la brigade forestière est informée. Aux dernières nouvelles, une délégation des officiers des FAT est déléguée sur le terrain à Davié pour constater les dégâts.

La révolte et la colère sont à leur niveau maximale chez les corps des forestiers» rapporte le confrère

Quatre jours plus tard, aucune réaction du gouvernement pour situer le peuple. Comment l’armée appelée à défendre le peuple en cas d’agression peut-elle s’illustrer de la sorte ? Pourtant dans la grande muette, on parle de discipline.

Quand on sait que beaucoup d’officiers au Togo sont devenus des hommes d’affaires sous couvert du treillis, des situations de ce genre ne peuvent plus surprendre quand bien même elles sont préjudiciables à la cohésion des corps habillés. Des corps habillés qui tabassent d’autres corps habillés, c’est la porte ouverte à l’insécurité. Et c’est aussi la conséquence de la grande impunité au Togo.

Source : Le Correcteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 7 =

LES + LUS

Présidentielle 2020 : L’ANC de Jean-Pierre Fabre dit à la CEDEAO et l’ONU ce qu’elle pense de leur gestion de la crise togolaise depuis...

Une délégation de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) a conféré lundi 11 novembre 2019, avec la...

Renonciation à la nationalité togolaise : Les raisons profondes d’un phénomène devenu banal

photo@face Afrique Cinq cents (500) Togolais autorisés à perdre leur nationalité togolaise. C’est l’un des sujets sur lesquels a...

Tarification des services de la Police nationale La LCT dénonce un acharnement fiscal

Dans un arrêté ministériel en date du 04 novembre 2019, le ministre de l’Economie et des Finances, Sani...

Présidentielle de 2020 : Le plan B d’UNIR au cas où Faure Gnassingbe déclinait l’offre de candidature

Invité dimanche 10 novembre 2019 dans une émission sur radio Pyramide Fm, l'ex-ministre Charles Kondi Agba, l'actuel...

Présidentielle 2020 au Togo : Des émissaires de la CEDEAO et l’ONU à Lomé pour s’assurer du bon déroulement du processus

Ibn Mohamled CHAMBAS La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Organisation des...