Togo : « vos souffrances ne seront pas inutiles », dixit Agbeyomé kodjo aux 15 membres de la DMK libérés

0
2857

Ils sont enfin libres. Les 15 militants et sympathisants de la Dynamique Kpdzro, injustement arrêté au domicile du Dr Agbéyomé Kodjo ont eu droit à une cérémonie de réception ce 7 septembre  au siège du MPDD par les responsables de la dynamique. A l’occasion, ils ont eu droit à un message spécial de leur « président »

Après 4 mois de détention, les 15 membres de la dynamique Mgr Kpodzro (DMK), arrêtés le 21 avril dernier, sont enfin libre. Ils étaient arrêtés lors de la descente musclée des forces de l’ordre au domicile du candidat de la dite dynamique à l’élection présidentielle du 22 février dernier, Dr Agbéyome Kodjo. Leur seul tort, c’est de se retrouver dans la maison d’Agbeyomé, lors de cette descente. Ils étaient accusés de rébellion et de complicité de rébellion.

Dans une ambiance conviviale, Ils ont été accueillis par une forte délégation de la dynamique Mgr Kpodzro composée des responsables de la dynamique et de quelques membres venus de différentes localités, au siège du MPDD, le lundi 7 juillet 2020 dans la soirée. Assis côte à côte, la joie se lisait sur les 15 visages, se remémorant les  4 mois de calvaire passés ensemble. La joie d’être enfin libre, de pouvoir, enfin, retrouver leurs familles respectives.

Depuis son macquis, l’ancien premier ministre, Dr Agbeyomé n’a pas voulu se faire compter cet évènement qui selon lui, marque un tournant pour la lutte. Il a ; par appel, adressé un message spécial, à ces « 15 héros de la nation ».

« Sachez que je n’oublierai jamais dans ma vie ce qui s’est passé le 21 avril 2020 à mon domicile. Vous êtes venus me protéger et cela vous a couté toutes ces souffrances. Mais sachez que ces souffrances-là ne seront pas inutiles », leur a-t-il promis. Et d’ajouter : « Je suis dans mon champ de maïs. Je travaille, je me grouille pour tout ce qui peut nous amener à gouverner le pays dans le bien des togolais. Cette privation injuste de liberté, on l’appellera donc, erreur judiciaire. Il n’y a qu’un seul mot « indemniser » mais ça ne remplace pas la souffrance. Sachez que je suis derrière vous et priez pour moi.

Après avoir exprimé sa compassion aux 15 détenus libérés pour tout ce qu’ils ont enduré pendant leur détention, Mme Adjamagbo Johnson, porte-parole de la Dynamique leur a rappelé qu’ils viennent de rentrer dans l’histoire du Togo et a insisté sur le fait qu’ils doivent terminer ce qu’ils ont commencé, à savoir la lutte pour le changement.

« Vous avez traversé beaucoup d’épreuves au nom du peuple togolais. Vous êtes des héros pour la lutte. Le Togo ne vous oubliera jamais. Vous venez de montrer un amour inconditionnel pour votre pays. On vous a arrêtés parce que vous cherchez du bien pour le Togo. Ce que vous venez de faire nous fortifie plus dans cette lutte et nous allons la terminer. La fin est très proche. Soyez les bienvenus et la lutte continue », a-t-elle souligné.

Les 15, avec des chants de louange et de victoire, ont, par la voix d’un d’entre eux, remercier les responsables de la dynamique et le peuple togolais pour tout le travail abattu pendant qu’ils sont encore en prison « pour rien ».

« C’est vrai, nous avons eu peur lorsqu’on nous a arrêtés parce que nous savons le sort qui est réservé aux détenus dans ce pays. Mais par la grâce de Dieu, tout s’est bien passé, nous avons vu que la dynamique est plus dynamique que le mot même. Nous ne nous sommes pas sentis abandonnés ; ce qui nous a donné plus de forces dans ce calvaire. Nous voulons juste dire merci à toute la dynamique et à tout le peuple togolais. Nous sommes de retour, nous allons rentrer chez nous et se préparer pour terminer la lutte que nous avons commencée ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

17 − = 13