vendredi 26 février 2021

Togo/ Vote du budget 2016 : Le groupe parlementaire Anc tient au secteur social


assemblee_nat_anc


Le groupe parlementaire Anc tiendra à ce que les dotations des secteurs sociaux soient véritablement prises en compte dans le vote du budget 2016.
 
C’est ce qui ressort des propos de Isabelle Améganvi en marge de la rentrée parlementaire effectuée de ce mardi 6 octobre.
 
Le vote du budget 2016 est l’activité principale de l’Assemblée nationale au cours de cette deuxième cession ordinaire. Dans le cadre de ce budget, la part de chaque secteur va être d’une manière ou d’une autre indiquée. Le secteur social, un secteur clé pour le développement d’un pays fait déjà l’objet d’une vive attention même dans les rangs des députés car il se révèle que le montant souvent accordé à ce secteur est insuffisant pour le développement du Togo.
 
Pour le groupe parlementaire Anc, un accent particulier doit être accordé à ce secteur. « Nous tiendrons à ce que les dotations des secteurs sociaux, notamment l’éducation, la santé puissent être véritablement pris en compte. Parce que l’année dernière, il nous a semblé que ces secteurs qui constituent d’ailleurs selon les dires du gouvernement, les secteurs prioritaires n’aient pas été pris en compte. C’est pour cela que jusqu’à présent nous votons toujours contre le budget qui est présenté à l’Assemblée nationale car nous estimons que ces budgets ne prennent pas en compte ces secteurs évoqués », a déclaré Isabelle Améganvi, Présidente du groupe parlementaire Anc.
 
Par ailleurs, en ce début de semaine une formation est organisée à Lomé à l’endroit des membres du Comité national pour la promotion et la protection sociale en vue de les sensibiliser dans le but de mener des actions de plaidoyer auprès des autorités dans ce sens.
 
« Au Togo, nous remarquons que les ressources en faveur de la protection sociale augmentent, mais il reste beaucoup à faire. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici pour pouvoir permettre aux membres du Comité national pour la promotion et la protection sociale d’être mieux outillés afin de comprendre l’élaboration du budget, voir comment cela se fait. » a indiqué l’une des organisateurs.
 
Selon les explications de cette dernière, quand on parle de la promotion sociale, on parle de l’assurance, de la protection au travail, on parle aussi de l’aide aux indigents (la population rurale).
 
Emilie Manabe
 
source : Togo Topnews
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *