TOGO: Me Zeus AJAVON assigne en justice Dimas DZIKODO et réclame 5 millions de francs CFA


zeus

Par acte délivré sur exploit de l’huissier Me Komlanvi Zébada le 09 avril dernier, Me Zeus Ajavon a donné citation directe au groupe de presse

Forum ainsi qu’à son directeur général, Jean-Baptiste Dzilan, alias Dimas Dzikodo à comparaître par-devant la première chambre correctionnelle du tribunal de première instance de première classe de Lomé le mercredi 23 avril prochain. Il reproche au confrère d’avoir porté atteinte à son honneur et diffusé de fausses nouvelles.

C’est un article publié par le quotidien Forum de la Semaine dans son numéro 1607 du 27 février dernier et intitulé : « L’inénarrable avocat Zeus Ajavon, avide d’intérêts, réclame pour ses clients plus de 700 millions de FCFA » qui lui vaut d’être cité à comparaître par le coordonnateur du CST (Collectif Sauvons le Togo), Me Zeus Ajavon.

L’avocat estime que lesanalyses et allégations du journal sont « diffamantes, injurieuses «et portent atteinte à son honneur. Elles les qualifient de diffusion defausses nouvelles. L’ancien président du CACIT ( Collectif desAssociations contre l’Impunité au Togo) réclame en conséquence quel’organe, son directeur de publication et le journaliste auteur de l’article, Raymond Sama, soient condamnés à 5 millions de FCFA pour touspréjudices confondus.

Contacté, Dimas Dzikodo se dit serein par rapport à cette action intentée contre lui parce qu’estime-t-il, les allégations contenues dans l’article incriminé sont fondées et connues de tous. Il relève la proximité de cette procédure avec une autre, initiée celle-là par l’ANC ( Alliance Nationale pour le Changement) auprès de la HAAC ( Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication) dans un courrier adressé à cette institution par Me Isabelle Améganvi, le secrétaire général ; mais également avec les menaces permanentes sur son intégrité physique, tout comme son exposition et le lynchage dont il fait l’objet régulièrement lors des meetings de l’ANC. « Tout ceci participe d’une entreprise de
déstabilisation et de pression psychologique de Dimas, le poil à gratter du CST ; quelqu’un dont les écrits et les interventions mettent àl’aise ce collectif parce que mettant à nu leur incohérence et leur
démagogie » commente un de ses collaborateurs.

D’ailleurs note-t-il, « le fait que Me Zeus Ajavon, qui prétend être un grand défenseur des droits de l’homme et de la liberté d’expression, poursuit en justice un journaliste au lieu par exemple de saisir l’OTM (Observatoire Togolais des Médias) ou la HAAC est symptomatique de l’état d’esprit de cet individu. » Pour lui, en demandant 5 millions de FCFA de dommages et intérêts au lieu de 1F symbolique comme le font la plupart des gens s’estimant atteints dans leur honneur, le professeur de droit confirme le contenu de l’article : il est une personnalité avide d’intérêts et à la recherche de gains faciles.

 
togosite
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils