Togo/Dankpen : une localité qui suscite admiration, pourtant ignorée


dankpen


La cascade SIKAN, un mystère !
 
Les préfectures du Togo regorgent d’énormes potentialités, et Dankpen située à environ 90 km de la ville de Kara (environ 420 km du nord Lomé) ne fait pas l’exception .La mamelle du Togo se distingue par ses patrimoines touristiques, ce qui devrait susciter un engouement acharné des curieux. Sa particularité réside dans l’aspect mystique dont disposent certains de ses sites qui malheureusement restent méconnus. Parmi ces sites, la cascade SIKAN est une référence.
 
Située dans le canton de Namon, environ 30 km à l’Est de Guérin kouka, chef lieu de la préfecture, SIKAN est le lit du fleuve Kara amorti par des rochers qui atténuent le débit plus ou moins fort du fleuve. Elle présente un aspect fascinant de par sa couleur café arborée par des grottes noires, ce qui lui confère une image particulière par rapport aux autres cascades habituellement connues. A quelques mètres, Sikan émet un bruit qui effraie la plupart de ses premiers visiteurs, ce qui corrobore tout le mystère qui l’entoure.
 
En dehors de ces aspects touristiques, Sikan est un lieu de rituel. «Les gens viennent ici souvent pour faire des cérémonies, par exemple si tu cherches la richesse, ta femme n’accouche pas ou bien tu as des problèmes, tu viens, tu demandes cela ouvertement et ça s’accomplit. Si vous voyez de l’autre coté, vous verrez des poulets égorgés, c’est des gens qui ont eu satisfaction, qui sont venus remercier le fétiche ici » a expliqué M. Bouboukoume OUNADI, guide touristique. Lieu de purification, ce site permet également aux féticheurs d’évaluer leur niveau spirituel et de jauger leurs relations avec leurs divinités. « Il y a un trou profond là-bas où les féticheurs viennent faire leur cérémonie. Ils rentrent dedans et si par exemple, ta relation est bonne avec la divinité, tu sortiras au cas contraire, tu y restes. » A-t-il ajouté. Par ailleurs, Sikan présente aussi des atouts économiques. Ces eaux permettent aux riverains de faire la pêche. Pour BAMA Géovanie « chaque fois que je reviens de l’école, je viens ici pour pêcher les poissons. Cela nous sert de consommation et la plupart d’entre nous les vend le jour du marché ». Malgré les atouts que présente ce site, l’accès demeure difficile aux touristes, compte tenu des sentiers tortueux qui rallient Namon à Sikan.
 
Les autres sites touristiques naturels, coloniaux et culturels
 
Les Allemands ont laissé un héritage colonial qui malheureusement n’est connu par les Togolais qu’à travers les cours d’histoire. Cette époque coloniale allemande au Togo a laissé beaucoup de vestiges dans la préfecture de Dankpen tels que : le Bunker Allemand dans la zone de Nandouta, le camp du Général Massu dans le canton de Bapuré et le dispensaire allemand de Katchamba. Tous ces vieux sites coloniaux, patrimoine touristique de la préfecture de Dankpen sont malheureusement abandonnés à leur triste sort et méritent d’être entretenus pour favoriser le tourisme et booster le développement économique de la préfecture à travers l’entrée des devises issues des visites des touristes.
 
tourisme Dankpen okOutre ces sites coloniaux, Dankpen présente également plusieurs atouts touristiques tels le joli site de koulfekou, l’impressionnant point de chute du fleuve Kara et du Koumongou, les caïmans fétiches de Kankassi. Le spécial marché de Guérin-Kouka qui s’anime tous les dimanches et la fête des ignames célébrée chaque année en alternance avec Bassar, constituent de véritables atouts d’attraction. L’élevage des buffles et l’organisation de la population en de merveilleux groupes folkloriques issus de la diversité culturelle dont jouit la zone, suscite également admiration.
 
Le pays Konkomba dispose des objets d’art entre autres le dankpen1masque konkomba, l’arc, le carquois qui demeurent malheureusement méconnu par les Togolais.
Soulignons également qu’à part quelques auberges, la préfecture ne dispose pas des infrastructures hôtelières dignes de ce nom pouvant abritées les visiteurs.
 
En somme, la richesse du patrimoine humain, agricole, touristique et culturel de la préfecture de Dankpen montre à suffisance que cette localité a tout le potentiel nécessaire pour développer son économie. Ceci ne sera possible que grâce à la mise en valeur de ces richesses à travers son soutien et sa promotion pour assurer le développement harmonieux et durable de la préfecture. un dossier réalisé par l’appui technique et financier de la RDI.
 
source : courrier d’Afrique
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *