Tokoin Dogbéavou : Un défunt est-il réellement réapparu après son enterrement ?

0
3481

L’affaire fait grand bruit depuis dimanche à Lomé et particulièrement dans le quartier Tokoin-Dogbeavou non loin du lieu appelé « bar Kalakuta ». Un défunt enterré sans les cérémonies funéraires requises est  revenu exiger celles-ci avant de regagner le séjour des morts.

Est-ce l’une des mystères que regorge l’Afrique, se demandent beaucoup de personnes après qu’elles aient pris connaissance de cette histoire à dormir debout. Les sceptiques n’y croient pas d’un iota. « Aucune ressemblance avec le défunt », confie un voisin qui a vu le corps ou la personne supposée telle. Et pourtant, la veuve confirme que son mari est belle et bien revenu du séjour des morts.

M. Kpadenou (Au) Gustin, la cinquantaine, originaire de Glidji Gadamadja, après un bref séjour en Europe a regagné le pays où il vit avec sa famille. En février dernier à la suite d’une courte maladie il a rendu l’âme. Ses frères convertis au christianisme ne l’ont pas enterré selon les coutumes. Au moment où la veuve se démerde de son côté pour finir les cérémonies du veuvage. Dimanche, c’est chez la prêtresse vaudou qu’elle a été alertée du retour de son défunt mari à la maison. Celui-ci, après consultation du fâ  exige des cérémonies dignes avant de disparaitre.  
« A  mon retour des cérémonies du veuvage, je retrouve mon défunt mari au salon à la maison dans son accoutrement funéraire. Après consultation du fâ, il a déclaré qu’aucune cérémonie ne lui avait été faite avant son enterrement. De ce fait,  les ancêtres l’ont renvoyé pour les faire avant d’intégrer leur cercle. Et donc, il nous a donné cinq jours pour lui faire ces cérémonies pour retourner au séjour des morts», déclare la veuve inquiète de la fin de l’ultimatum ce soir  alors qu’elle n’a pas pu rassembler les fonds exigés (100 000 F CFA) pour lesdites cérémonies. 

Le régent du quartier et la police sont alertés. Depuis mardi, ils sont omniprésents dans la maison. La police après interrogatoire dans cette affaire purement métaphysique a demandé à la famille de satisfaire la demande du défunt en faisant les cérémonies. Pour l’instant, elles ne sont pas encore faites.

A la fin de l’ultimatum, que se passera-t-il. Voilà la question que se posent ceux qui  croient à ce retour.

togoscoop.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

75 − = 67