Transparence/Équité du scrutin au Togo: Les Évêques expriment leur doute et soutiennent Mgr Kpodzro

1
1367

Les Évêques du Togo se sont prononcés ce dimanche,exprimant leur doute sur la transparence et l’équité du scrutin présidentiel du 22 février, une semaine après la proclamation des résultats provisoires donnant Faure Gnassingbé largement vainqueur.

Ce dernier a obtenu 72,36% des voix contre 18,37% pour l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo (arrivé en deuxième position), selon les résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). L’opposant conteste les résultats provisoires, dénonçant de « graves irrégularités ». Il s’est même autoproclamé peu avant la publication de ces résultats.

Selon les Évêques du Togo, cette élection s’est déroulée dans son ensemble, « dans un climat relativement apaisé ».

« Mais pour ce qui concerne la transparence et l’équité du scrutin, on ne peut en dire autant, la main sur la conscience », affirment-ils.

« Afin de résoudre la crise qui s’est installée dans le pays et restaurer la confiance, la Conférence des Évêques du Togo, exhorte les différents protagonistes et les instances du processus électoral à œuvrer pacifiquement au rétablissement de la vérité des urnes », soulignent ces Évêques.

Soutien à Mgr Kpodzro

Par ailleurs, ces Évêques apportent ouvertement leur soutien à Mgr Philippe Fanoko Kpodzro (ancien archevêque de Lomé). Le Prélat soutient fortement Agbéyomé Kodjo. Vendredi dernier, il avait appelé les togolais à descendre dans les rues pour protester contre les résultats de la Céni. Son domicile, ainsi que celui de l’opposition Kodjo ont été déjà deux fois encerclés par des forces de l’ordre, pour « leur propre sécurité », a expliqué le général Yark Damehame (ministre de la sécurité).

« Depuis la proclamation des résultats provisoires, la Conférence des Évêques du Togo, n’est pas restée inactive devant la situation de Mgr Kpodzro. Elle n’a pas abandonné l’Évêque, leur frère aîné à son +triste sort+, comme le pensent à tort quelques fidèles », soulignent les Évêques.

« Dans la discrétion », poursuivent-ils, « la Conférence était plutôt en concertation notamment avec la Nonciature Apostolique, pour trouver la solution la plus appropriée ».

Manifestation dispersée dans l’enceinte du collège Saint Joseph, condamnée

Les Évêques du Togo condamnent les « intrusions abusives » des forces de l’ordre « dans les espaces privés et sacrés de l’Église ».

Vendredi dernier, les forces de l’ordre s’étaient introduites dans l’enceinte du Collège Saint Joseph, pour disperser un petit groupe de manifestants à coups de gaz lacrymogènes, suite à l’appel de Mgr Kpodzro.

Rappelons que les différentes missions d’observations internationales ont salué lundi, la bonne tenue de ce scrutin présidentiel et appelé les candidats au respect des résultats.

L’élection s’est déroulée dans un « contexte global apaisé », avait noté la mission d’observation électorale de l’Union africaine (UA).

De son côté, la mission d’observation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) a invité les candidats à « respecter les résultats issus des urnes et proclamés par les institutions et organes chargées de élections ». FIN

Junior AUREL

source : savoir news

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 56 = 65