Troisième jour de recensement et déjà, des accusations de fraude

0
393

carte_ceni


La belle unanimité qui a présidé au lancement des opérations de recensement dans le cadre des prochaines élections législatives et locales, est en passe de voler en éclats, trois jours à peine après leur démarrage.

En effet, des accusations de fraudes ont commencé à fuser dès les premières heures du 15 mars dernier, premier jour du recensement tel qu’établi par le calendrier de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) et qui devait concerner la Zone 1, couvrant la préfecture de Kpendjal jusqu’à celle de l’Ogou.

En cause, les cartes d’électeurs attribuées aux personnes recensées qui portent la signature non pas de l’actuelle Présidente de la CENI, Mme Angèle AGUIGAH, mais plutôt celle de monsieur Taffa TABIOU qui a dirigé l’institution lors de l’élection présidentielle de 2010. Pour Gerry TAAMA, Président du NET (Nouvel Engagement Togolais), en campagne au nord du Togo ce week-end, cette situation est « à peine croyable ! Quel travail a été fait dans la conception de ces cartes, et comment ne s’est-on pas rendu compte qu’elles n’étaient pas signées par Mme Aguigah, l’actuelle présidente ? » s’est-il interrogé. Avant de mettre cela sur le dos des «Togolaiseries », avec un brin d’humour. Certains de ses collègues de l’opposition ne sont pas autant dans la nuance, parlant ni plus ni moins que d’un « début des fraudes massives auxquelles ce pouvoir a habitué les Togolais. »

Pourtant, dans un communiqué publié le vendredi 15 mars, la Présidente de la CENI, rappelait que son institution travaillait dans un esprit de continuité de service public. Et que dans ce contexte, certains éléments du matériel électoral avaient été commandés avant la mise en place de la CENI actuelle. « C’est ainsi que les cartes d’électeur sont authentifiées à la signature de l’ancien Président, comme cela avait été le cas lors de la révision des listes électorales en 2010 sur la base des cartes d’électeurs signées en 2007 par le Président de cette structure » précise Mme Aguigah. Visiblement, cette sortie n’a pas éteint la polémique.

Pour le reste, mis à part quelques retards à l’allumage, les opérations de recensement se déroulent globalement de façon satisfaisante.

source : focusinfos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

33 − 28 =