UNIR entend jouer sa partition pour rendre possibles les réformes


unir_13052014

La dernière délégation à être reçue par le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu mardi à la primature est l’Union pour la République, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Conduite par le premier vice-président du parti, Georges Aïdam, la délégation d’UNIR au sortir de la rencontre avec le gouvernement dit avoir pris acte de la décision du gouvernement pour rendre possible les réfomes.

« Nous venons d’être reçus par le premier ministre assisté d’un certain nombre de ministres dans le cadre des concertations que le gouvernement a initié depuis un certain moment pour finalement impulser le processus de concertations et de dialogue qui doit prévaloir entre les partis politiques. Le gouvernement nous a fait état des initiatives prises à ce jour pour que les discussions entre les partis politiques soient effectives. Nous avons pris bonne note de ce qui a été proposé et nous prenons acte du fait que ces discussions vont s’ouvrir et nous nous réjouissons du fait que tous les partis politiques soient prêts pour y aller.

A l’UNIR, on se dit prêt à faire tout ce qui est « nécessaire » pour faire aboutir ces réformes attendues par le peuple, a ajouté le vice-président du parti.

Telli K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils