Victoire Tomégah-Dogbé déménage : La Primature quitte la Cité OUA

0
2422

La Primature aura bientôt une nouvelle adresse. Mme Victoire Tomégah-Dogbé aurait décidé de déménager dans les locaux de l’ancienne Direction Générale de la Douane actuellement occupée par les agents de l’Office togolais des recettes (OTR). Ces derniers ont un mois pour vider les lieux, selon les injonctions du Premier ministre rapportées par des sources. Ce déménagement se fera-t-il avec ou sans l’éternel Directeur de cabinet de la Primature, Pré Simféitchéou ?

Pré Simféitchéou sur le départ ?

Au lendemain de la nomination de Victoire Tomégah-Dogbé à la Primature, en remplacement du recordman Komi Sélom Klassou, nous nous sommes interrogés sur le rôle qui sera désormais celui de Pré Simféitchéou. Ce dernier a occupé depuis 2008 le poste de Directeur de cabinet de la Primature  et a servi avec les différents locataires. Ce collaborateur encombrant qui contrôlait tout est considéré comme un homme de confiance du chef de l’Etat. « En réalité, le Directeur de cabinet de la Primature n’est pas à son poste par hasard. Rien à voir avec ses compétences. Il y a été mis pour une mission spéciale : être les yeux et les oreilles de son mentor, peut-être même sa bouche. Il est présenté par plusieurs sources proches de la présidence de la République comme une personne de confiance de Faure Gnassingbé. «C’est un fidèle des fidèles et le chef de l’Etat lui fait confiance. Avec lui, Faure Gnassingbé s’assure de bien contrôler les faits et gestes des Premiers ministres. Tout ce qui se passe à la Primature lui est fidèlement rapporté et le Directeur de cabinet applique les ordres qu’il reçoit d’en haut. Tous le craignent à cause de la mission que lui a confiée le chef», explique une source », avions-nous écrit dans notre parution N°3243 du 30 septembre 2020.

Selon les informations, l’indéboulonnable Directeur de cabinet aurait été relevé de son poste et se retrouverait à la Présidence de la République où des sources lui attribuent le poste de Directeur de cabinet, poste vacant depuis le départ de la ministre multitâches vers la Primature. Certaines informations font de lui le nouveau ministre du Plan et de la Coopération, département rattaché à la Présidence de la République. Si ce départ est officialisé, cela voudrait dire que Faure Gnassingbé donne à la nouvelle cheffe du gouvernement la latitude de prendre des décisions sans avoir à se référer à un subalterne. Dans une autre optique, il faut y voir le début du ménage qui s’opère autour de la Primature. Pas seulement du côté des hommes.

La Primature quitte la Cité OUA

Décidément, beaucoup de choses vont changer sous le nouveau Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé. Au cours d’une rencontre avec le personnel de la Primature, la cheffe du gouvernement a annoncé vouloir travailler même les jours non ouvrables. En attendant de la voir à l’œuvre, l’ancienne directrice de cabinet de la présidence de la République chercherait à marquer son passage à la Primature.

Selon des sources proches de l’institution, la remplaçante de Komi Sélom Klassou n’entend pas occuper les mêmes locaux que son prédécesseur. Elle envisagerait donc de déménager ses bureaux ailleurs, loin de la Cité OUA où se retrouvent plusieurs ministères. Déjà, l’immeuble devant abriter la nouvelle Primature aurait été choisi. Il s’agit de l’ancienne Direction Générale de la Douane sise à côté du Stade Omnisport de Lomé à quelques minutes de l’ancienne présidence de la République. Le hic, c’est que l’immeuble en question est toujours occupé par les agents de l’Office togolais des recettes (OTR).

Dans le cadre de ce déménagement, Mme Victoire Tomégah-Dogbé aurait sommé les occupants de vider les lieux. Un délai d’un mois leur a été accordé pour s’exécuter. « C’est la débandade. Ça court dans tous les sens pour que les lieux soient libérés dans le temps », rapporte une source.

Ce changement des locaux de la Primature est une première depuis plusieurs années. Les premiers ministres se sont succédé, mais aucun n’a visiblement émis la demande de délocalisation. Ils se sont contentés de changer de bureaux à leur arrivée, et à leur départ, de vider les bureaux en emportant tous les meubles. C’est la règle dans tous les ministères au Togo.

G.A.

Source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

63 + = 68