Accueil SOCIÉTÉ SANTE VIH/SIDA : Deux nouvelles molécules Antirétrovirales disponibles au Togo

VIH/SIDA : Deux nouvelles molécules Antirétrovirales disponibles au Togo

- Advertisement -

Vue partielle des journaliste, lors de l’atelier


Deux nouvelles molécules antirétrovirales (ARV) sont récemment introduites dans le schéma thérapeutique des personnes vivant avec le VIH/ Sida (PVVIH), information dévoilée mardi aux professionnels des médias, lors d’un atelier de formation organisé par la plateforme des Organisations de la Société Civile/VIH et santé (OSC/VIH et santé).

Une autre molécule antirétrovirale, viendra s’y ajouter d’ici Septembre prochain. Le but principal de l’introduction de ces nouvelles molécules antirétrovirales : améliorer la prise en charge des PVVIH.

« Ce qui a amené le Togo à adopter ces nouvelles molécules, c’est les avantages. Les avantages aussi bien par rapport à l’efficacité que par rapport aux effets secondaires qui sont moins contrairement aux autres molécules », a expliqué

Mme Constance Akpamoura (assistante médicale de santé publique  au Programme National de Lutte contre le Sida (/PNLS).

« Tous ces avantages rassemblés, permettent aux patients d’être plus observant, d’être plus adhérant aux traitements. Les anciens antirétroviraux avaient beaucoup plus d’effets secondaires et certains PVVIH arrêtaient le traitement à cause de ces effets secondaires », a-t-elle souligné.

Les molécules antirétrovirales sont des médicaments pour des personnes vivant avec le VIH/Sida. Et selon les résultats des études cliniques menées, la troisième nouvelle molécule qui sera bientôt disponible au Togo, présente beaucoup d’avantages.

« Elle fonctionne mieux que les autres ARV et a moins d’effets secondaires. Elle supprime rapidement (au bout de quatre semaines) la charge virale. Elle a moins d’interaction avec les contraceptifs hormonaux pour les femmes. C’est un comprimé très petit qui se prend une fois par jour et le coût est beaucoup moins cher», a précisé Mme Akpamoura.

Au Togo, près de soixante-dix mille personnes sont sous traitement antirétroviraux, selon Eugène Novon (président de la plateforme OSC/VIH et santé).

Rappelons que les antirétroviraux sont gratuits au Togo depuis 2008. FIN

Edwige AKOTOH
 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

28 + = 35

LES + LUS

Présidence de la République du Togo : Nid de détourneurs et falsificateurs ?

photo@27avril.com À la Présidence de la République du Togo, sont paradoxalement légions, des inconduites qui étonnent plus d’un....

Factures impayées : Le Nigéria menace de couper l’Electricité au Togo, au Bénin, et au Niger

Le Bénin, le Niger et le Togo pourront être privés d’électricité si on n’y prend garde. Dans...

Jean Pierre Fabre dénonce des « dénigrements et attaques de toute sorte »

« Je suis en permanence l’objet de calomnie, de dénigrements et d’attaques de toute sorte », a véhément dénoncé...

France – Togo / Discours de Macron aux ambassadeurs : Le scenario à la congolaise (RDC) pourrait se reproduire au Togo?

photo@africatopsuccess.com Le Togo demeurera-t-il la curiosité au sein de l’espace CEDEAO ? La communauté internationale s’est-elle définitivement détournée...

Togo – France : Macron et Gnassingbé, les revers de la pilule qui ne passe pas

Une rencontre a été envisagée avant d’être vite annulée début septembre. Le président togolais au pouvoir depuis...