Accueil SOCIÉTÉ SANTE VIH/SIDA : Deux nouvelles molécules Antirétrovirales disponibles au Togo

VIH/SIDA : Deux nouvelles molécules Antirétrovirales disponibles au Togo

- Advertisement -

Vue partielle des journaliste, lors de l’atelier


Deux nouvelles molécules antirétrovirales (ARV) sont récemment introduites dans le schéma thérapeutique des personnes vivant avec le VIH/ Sida (PVVIH), information dévoilée mardi aux professionnels des médias, lors d’un atelier de formation organisé par la plateforme des Organisations de la Société Civile/VIH et santé (OSC/VIH et santé).

Une autre molécule antirétrovirale, viendra s’y ajouter d’ici Septembre prochain. Le but principal de l’introduction de ces nouvelles molécules antirétrovirales : améliorer la prise en charge des PVVIH.

« Ce qui a amené le Togo à adopter ces nouvelles molécules, c’est les avantages. Les avantages aussi bien par rapport à l’efficacité que par rapport aux effets secondaires qui sont moins contrairement aux autres molécules », a expliqué

Mme Constance Akpamoura (assistante médicale de santé publique  au Programme National de Lutte contre le Sida (/PNLS).

« Tous ces avantages rassemblés, permettent aux patients d’être plus observant, d’être plus adhérant aux traitements. Les anciens antirétroviraux avaient beaucoup plus d’effets secondaires et certains PVVIH arrêtaient le traitement à cause de ces effets secondaires », a-t-elle souligné.

Les molécules antirétrovirales sont des médicaments pour des personnes vivant avec le VIH/Sida. Et selon les résultats des études cliniques menées, la troisième nouvelle molécule qui sera bientôt disponible au Togo, présente beaucoup d’avantages.

« Elle fonctionne mieux que les autres ARV et a moins d’effets secondaires. Elle supprime rapidement (au bout de quatre semaines) la charge virale. Elle a moins d’interaction avec les contraceptifs hormonaux pour les femmes. C’est un comprimé très petit qui se prend une fois par jour et le coût est beaucoup moins cher», a précisé Mme Akpamoura.

Au Togo, près de soixante-dix mille personnes sont sous traitement antirétroviraux, selon Eugène Novon (président de la plateforme OSC/VIH et santé).

Rappelons que les antirétroviraux sont gratuits au Togo depuis 2008. FIN

Edwige AKOTOH
 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

51 − = 43

LES + LUS

Présidentielles 2020 : Les candidats auront 500 millions F CFA à se partager

Le montant du cautionnement pour l’élection présidentielle de 2020 est de vingt millions (20 000 000) de...

« Le Togo comme il va » : Chronique des insurrections armées/coups d’Etat…à la togolaise

Le Togo est une curiosité confirmée dans le monde. Au-delà des cocasseries et autres faits divers animés, le...

Nuit des mercis du projet « Graines du Togo » : Reconnaissance, satisfaction et projection sur les prochaines éditions

Le Col Akpovy, président de la FTF, recevant le prix spécial du Chef de l'Etat des mains de Claude le...

Football à la base : Hervé PIZA offre du matériel sportif à l’Académie des sept collines d’Atakpamé

Le 1er conseiller de l’Académie des Sept Collines d’Atakpamé (ASCA), M. Piza Hervé, ancien 1er vice-président de la...

Togo : Vive Faure Gnassingbé pour que vive la minorité pilleuse!

Le président togolais Faure Gnassingbé et sa présidente de l’Assemblée nationale Chantal Yawa D. Tsegan | Photo : DR