Le parti Union des Forces de Changement (UFC) se prononce sur les événements tragiques survenus le 8 décembre dernier en marge d’une manifestation organisée par la Coalition des 14 partis de l’opposition (C14) et interdite par le gouvernement .
Le parti de Gilchrist Olympio, à travers un communiqué en date du 11 décembre 2018 et dont l’Agence de presse AfreePress a reçu copie, marque son désaveu vis-à-vis des instigateurs de cette tragédie et condamne avec la « dernière rigueur » cette violence qui a entraîné la mort de plusieurs Togolais dont un enfant. Le parti dit également dénoncer les violences d’où qu’elles viennent et quel que soit le motif.
Aux familles éplorées, l’UFC présente ses condoléances et aux blessés, elle souhaite un prompt rétablissement et exhorte « vivement le gouvemement à diligenter une enquête afin que les auteurs répondent de leurs actes ».
Tout en encourageant les forces de l’ordre et de sécurité à toujours observer, dans l’exercice de leurs fonctions, les principes sacrés de la «Sécurité Humaine», I’UFC lance un appel au calme, à la tolérance et à l’acceptation des différences politiques. « Le peuple togolais aspire à I’altemance pacifique et I’UFC ne se lassera guère d’œuvrer dans ce sens afin de garantir à notre postérité commune, un avenir radieux et stable », souligne ce parti.
Christelle A.

source : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 28 = 36