Virus Ebola : « A ce jour, aucun cas confirmé n’a été identifié au Togo » (Prof. Gado Napo-Koura)


Prof_Gado_Napo_Koura_500

La fièvre hémorragique à virus Ebola continue de gagner du terrain, notamment dans les pays touchés. « Début décembre, on pourrait avoir de 5.000 à 10.000 nouveaux cas par semaine », a affirmé mercredi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dressant le bilan de la situation : plus de 4.400 personnes déjà mortes.

Le taux de mortalité des malades contaminés par le virus peut atteindre 70% dans les trois pays les plus touchés en Afrique de l’Ouest, avait affirmé Dr. Bruce Aylward, directeur général adjoint de l’OMS.

Au Togo où les autorités ont mis l’accent sur la sensibilisation, « aucun cas confirmé » n’a été enregistré, a affirmé ce jeudi Prof. Gado Napo-Koura, secrétaire général du ministère de la santé et premier vice-président/Cellule de coordination du comité national de lutte contre la maladie à virus Ebola.

« A ce jour, fort heureusement, aucun cas confirmé n’a été identifié au Togo. On a eu des cas d’alerte qui ont été investigués au niveau du centre d’isolement et qui ont fait l’objet de prélèvement pour des tests, révélés négatifs dans des laboratoires agréés », a souligné Prof. Napo-Koura sur radio Victoire Fm.

« Nous avons un circuit pouvant nous permettre d’acheminer les prélèvements vers des laboratoires agréés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Nous avons de contact avec un laboratoire à Accra (Ghana) et un autre à Lyon (France). Les autorités sanitaires sont préparées pour pouvoir investiguer rapidement des cas d’alerte pour éventuellement les prendre en charge », a-t-il indiqué.

Ce dernier s’est également prononcé sur des dispositions prises pour des manifestations à grands rassemblements. Le journaliste sur le plateau a surtout mis l’accent sur la prochaine Foire internationale de Lomé, prévue du 21 novembre au 8 décembre.

« Un petit comité a été mis en place pour étudier cette question dans un cadre plus global des grands rassemblements. Cette cellule a fini son travail et les fruits de ses investigations vont être portés très rapidement au niveau des autorités », a précisé Prof. Napo-Koura.

Rappelons que le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d’animaux infectés. Il provoque une fièvre caractérisée par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité varie de 25 à 90%.

Ce virus aurait été véhiculé par des chauves-souris en Guinée, selon les autorités de ce pays. Il peut aussi l’être par des chimpanzés, des gorilles, des antilopes, etc… FIN

Edem Etonam EKUE

Savoir News

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils