+Vision Togo 2030 : « On a de quoi enrichir le sous-système démographie et développement humain » (Kako Nubukpo)


Kako-Nubukpo

« On a de quoi enrichir le sous-système démographie et développement humain » du processus d’élaboration du projet de +vision Togo 2030+, a indiqué jeudi soir Kako Nubukpo, Ministre de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques Publiques à l’issue des travaux de l’atelier d’échanges et d’informations sur le sous-système en question ouvert dans la matinée.

La « Vision Togo 2030 » est une démarche prospective lancée le 14 avril dernier, qui va s’appuyer sur des analyses rétrospectives et les espérances les plus profondes de tous les togolais pour construire de façon rationnelle, tous les scenarii possibles pour le Togo à l’Horizon 2030, dans un souci d’aide à la décision stratégique pour permettre de réduire les incertitudes face à l’avenir et de prioriser et légitimer les actions.

Pour ce faire, quatre sous-systèmes d’informations sur le système Togo ont été identifiés. Il s’agit des sous-systèmes Socioculturel, Démographie et développement humain, Politique et gouvernance, Economie et technologie.

L’atelier tenu jeudi avait objectif de faire le point sur l’évolution des travaux du sous-système démographie et développement humain et d’enrichir la base d’informations de contributions et suggestions en phase avec la démarche inclusive et participative qui guide le projet +Vision Togo 2030+.

Les travaux ont été centrés essentiellement sur : santé/environnement et développement durable, jeunesse/diaspora et mondialisation, éducation/formation professionnelle et emplois.

« Je reste convaincu que les expériences partagées au cours de cette journée, nous ont permis de rentrer dans une compréhension commune du processus d’élaboration de la +vision Togo 2030+ en général et des avancées du sous-système Démographie et Développement humain en particulier », a souligné le ministre Nubukpo à l’endroit des participants essentiellement venus de la société civile, du secteur privé et de l’administration publique.

« Avec vos contributions », a-t-il poursuivi, « je crois humblement que notre capacité à bâtir des politiques publiques solides basées sur les réflexions prospectives s’est renforcée et nous engage structurellement vers des définitions de futurs possibles qui aideront réellement les prises de décisions fondées sur la formulation de stratégies durables ».

Rappelons que la +vision Togo 2030+ est pilotée par le Ministère auprès de la présidence de la république chargé de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques. FIN

Anani Elom AGBOH<

 

Savoir News