Vol de motos : la Police nationale met la main sur un réseau de 4 personnes


voleurs_motos


Depuis un certain moment, pour voler les motos, les malfrats ont opté pour le mode opératoire de vol à main armée. Le tout dernier braquage en date est celui effectuée dans la nuit du 24 au 25 juin 2015 à Zanguéra, banlieue située au nord-ouest de Lomé, ce qui a coûté la vie à une personne nommée Eglou Edoh.
 
Suite à cet énième braquage, les investigations menées par la Police nationale ont permis de démanteler un réseau de malfaiteurs spécialisé dans le vol à main armée de motos comme étant auteurs de cet acte « ignoble ».
 
Ce réseau de malfrats composés de trois (3) Togolais et d’un Ghanéen, a été présenté ce jeudi à Lomé à la presse par la police nationale, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.
 
« En effet le nommé Yacoubou s’est fait remorquer comme passager par la victime pour se rendre à Zanguéra où était embusqué le nommé Koumako. Une fois sur les lieux, les deux malfrats lui ont assenés de coup à l’aide d’une barre de fer. Face à sa résistance, ils ont ouvert le feu l’atteignant grièvement avant d’emporter sa moto, celui-ci succomba de ses blessures », a laissé entendre Kondi Agba, commissaire de police.
 
Ces malfrats opèrent grâce à deux (2) pistolets à fabrication artisanale chargés de trois (3) cartouches à bille de 12 millimètres et une barre de fer d’un poids « extraordinaire ».
 
« Nous saisissons cette occasion pour inviter la population à plus de vigilance et à œuvrer aux côtés des forces de l’ordre et de sécurité par son apport en renseignement afin de mettre hors d’état de nuire ces criminels qui écument nos villes et campagnes », a-t-il lancé à l’endroit de la population.
 
Interrogés devant la presse, les différents membres de ce réseau ont reconnu les faits qui leur sont reproché et déclarent que les motos volées sont vendues au Ghana voisin et à d’autres individus.
 
Modeste K.
 
source : afreepress