Zeus Aziadouvo : « J’ai été surpris de mon inculpation (..). J’ai fait mon travail de journaliste »

Zeus-Aziadouvo_500x290

Zeus Aziadouvo, le Directeur de publication du quotidien « Liberté » s’est dit « surpris » de son inculpation dans l’affaire des incendies qui ont ravagé le marché de Kara et le principal du bâtiment du grand marché de Lomé.

M.Aziadouvo a été inculpé de +complicité de destruction de biens publics et de groupement de malfaiteurs+ et placé sous contrôle judiciaire par le juge pour publication d’un article lundi dernier dans son journal intitulé : « Fameuse enquête sur les incendies : Toussaint Tomety alias Mohamed Loun, le jeune manipulé qui crache des noms / Quel sort pour lui après avoir participé à la comédie judiciaire ? ». Le journaliste n’est pas placé sous mandat de dépôt ; mais il lui est interdit d’aborder publiquement le dossier des incendies.

« J’ai été très surpris de mon inculpation, car j’ai fait mon travail de journaliste. Et s’il y a délit de presse, il y a le code de la presse », a déclaré à l’Agence Savoir News M.Aziadouvo.

« C’est une manière de me faire taire, surtout qu’on m’interdit de parler publiquement du dossier des incendies », a-t-il ajouté.

Selon son avocat Me Claude Amégan ; « l’inculpation » du journaliste « ne tient nullement » devant le droit togolais : « nous attendons la prochaine convocation pour aborder le fond du dossier », a-t-il souligné.

Quelque 31 personnes sont déjà inculpées dans ce dossier et la plupart sont des militants et responsables de l’opposition. Le gouvernement avait qualifié « d’actes criminels » ces incendies et a mis en place une commission d’enquête dirigée par le Procureur de la République Essolissam Poyodi.

Le collectif « Sauvons le Togo » demande la libération de tous les militants de l’opposition et exige une « enquête internationale ». FIN

Junior AUREL