Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

5ème réunion du comité de suivi : le processus électoral a le vent en poupe

image_pdfimage_print

ceni_bat


La Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le gouvernement ont fait le point vendredi à la Primature de l’évolution du processus électoral en cours en vue de l’élection présidentielle du 15 avril 2015, au comité de suivi des élections présidé par le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, a appris l’Agence de presse Afreepress.A l’issue de cette 5ème réunion, les membres dudit comité ont noté le bon déroulement des activités du processus électoral.
 
« Les candidats ont déjà envoyé leurs représentants retirer les dossiers, les services de l’Etat qui sont concernés par cette activité sont à disposition, notamment la Cour constitutionnelle, les services du ministère de la Justice, les médecins qui doivent consulter les candidats et le trésor public pour le paiement de la caution et bien sûr la CENI qui reste toujours ouverte de 7h à 18 heures 30 et le dernier jour, le dimanche 1er mars, de 7 heures à minuit », a énuméré le président de la CENI, Taffa Issifou Tabiou.
 
Pour le ministre en charge de l’Administration territoriale, « dans un souci de consacrer davantage l’équité du processus électoral, le gouvernement a décidé de poursuivre l’expérience entamée en 2013 à l’occasion des élections législatives en décidant le déblocage de 600 millions de francs CFA comme contribution publique au financement de la campagne électorale ».
 
Au titre de ce financement public, le décret pris par le gouvernement indique que ce montant sera réparti en deux tranches. « Une tranche de 60% de ce montant qui sera réparti à égalité entre tous les candidats avant le démarrage de la campagne électorale et une deuxième tranche de 40% qui sera répartie proportionnellement au suffrage obtenu par chacun des candidats à l’issue du scrutin, pour les candidats qui auront obtenu au moins 10% », a précisé le ministre.
 
Autrement dit, les candidats dont les dossiers seront retenus par la Cour constitutionnelle auront à se partager équitablement avant le début de la camapgane360 millions de francs CFA. Au lendemain de la proclamation des résultats, les candidats qui auront rassemblé au 10% des suffrages exprimés se partageront le reste, c’est-à-dire, les 240 millions de francs CFA.
 
Sont membres du comité de suivi des élections, les partis politiques représentés à la CENI, certains membres du gouvernement, les organisations de la société civile et les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le processus.
 
Telli K.
 
source :afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 28 février 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer