Affaire de détournement de fonds à Ecobank : Les proches de Jonathan Fiawoo optent pour la thèse du « complot »

image_pdfimage_print

Jonathan-Fiawoo

Accusé d’être le complice d’un détournement de fonds décelé à Ecobank, Jonathan Fiawoo l’actuel président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo ne s’est toujours pas prononcé sur l’affaire. Difficile donc de savoir ce que pense l’homme de cette tempête juridico-financière dans laquelle il est pris depuis plusieurs jours.

 

Pour avoir la version des faits de l’homme d’affaires, Afreepress s’est tournée vers ses proches, des gens qui ont pour la plupart préféré garder le silence pour « l’instant ». « Jonathan Fiawoo est innocent, il n’a pas pu commettre un tel acte », disent les plus fidèles de ses amis qui voient dans la tourmente que vit actuellement le président de la CCIT, l’œuvre de ses « détracteurs ». « Il n’est ni de près ni de loin mêlé à cette affaire. Le dépôt de fonds sur le compte de M. Fiawoo procède de la défaillance du système de transfère de fonds au niveau d’Ecobank. Plusieurs clients d’Ecobank sont habitués à ces types de défaillances », a confié à l’Agence Afreepress un proche parent de Jonathan Fiawoo ayant requis l’anonymat.

 

L’affaire se trouvant pour le moment au niveau de l’instruction, les amis de M. Fiawoo désirent éviter toute polémique et conseillent à la presse d’en faire autant en ne se « substituant pas à la justice » pour condamner leur poulain qui doit, selon lui, bénéficier de la présomption d’innocence.

 

L’homme d’affaires est accusé d’avoir illégalement bénéficié d’un transfert de fonds de 300 millions à Ecobank. La presse pointe du doigt une fille de l’ancien président Nicolas Grunisky d’être le cerveau de l’opération même si officiellement aucune information n’est disponible sur le sujet.

 

Olivier A.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*