Alberto Olympio, le leader du parti des Togolais a échappé à la prison le 25 février dernier

image_pdfimage_print

alberto-olympio_140


. Le juge qui l’a convoqué devrait le déposer mais a dû repousser la décision et d’après nos informations, sur instruction ; mais des sources sérieuses nous indiquent que le politicien Alberto Olympio ne sera pas raté le 12 mars prochain. L’affaire semble sérieuse et sent également la manipulation politique. Il s’agit d’un actionnaire du Groupe informatique Axxend dont alberto Olympio est le PDG qui est sorti, on ne sait par quelle humeur assigner le leader du PT de lui reverser en liquidité sa part d’action ou c’est selon, sa part d’investissement dans le groupe.
 
L’informaticien politicien a été auditionné et formellement inculpé. Il bénéficie néanmoins d’une liberté provisoire en attendant une nouvelle comparution le jeudi 12 mars prochain. On apprend que les choses vont tourner mal pour le jeune Olympio puisqu’il pourrait être déposé par le juge et jeté en prison.
 
Dans l’opinion publique, sans être suffisamment imprégné de l’affaire, on pense que c’est un acharnement politique contre un homme qui est rentré en politique dans une constance à dénoncer systématiquement les insuffisances du processus électoral.
Il a organisé la semaine dernière un sit-in pour exiger à avoir le fichier électoral dont il critique la fiabilité.
Il a suspendu par ailleurs sa participation à l’élection alors qu’il était candidat investi par son parti, et il mène un lobbying international pour dénoncer le système politique en place.
 
Entre ses activités politiques et ses affaires, il y a sans doute une corrélation intrinsèque, puisque naturellement, c’est son entreprise qui devrait générer de l’argent pour financer la politique.
Les observateurs politiques pensent déjà que le pouvoir veut réduire au silence un jeune adversaire politicien un peu trop ambitieux et déterminé, c’est pourquoi il se sert de cet actionnaire de son groupe.
 
L’affaire suit son cours, nous sommes sur les pistes d’investigations et nous reviendrons apporter les détails de cette nouvelle escalade judiciaire à la veille de l’élection présidentielle.
Pour l’heure, Alberto Olympio est interdit de quitter le Togo.
 
Independant Expres
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*