Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Anaté Kouméalo rentre tristement dans le club des griots du Prince

image_pdfimage_print

Koumealo_Anate_500


Tous les dictateurs au monde ont ceci en commun qu’ils n’entendent jamais raison avant d’avoir vu de près la mort par devant eux.
 
La mobilisation qui a chassé Blaise Compaoré du Burkina Faso ne serait pas d’une certaine ampleur que jamais il n’aurait plié bagage pour se réfugier à Yamoussoukro. Est-ce ce que Faure Gnassingbé veut pour le Togo ?
 
Personne ne peut en réalité comprendre le choix abscons du Prince de fermer yeux, bouche et oreille devant l’impérieuse nécessité des réformes et de tabler sur un je m’en-foutisme cynique et même cruel. Tout cela est sans doute triste.
 
Mais ce qui est encore plus triste et parfaitement pitoyable, c’est de voir encore autour du Prince quelques petits esprits gesticuler comme de véritables guignols pour sans doute flatter l’égo déjà souillé de celui-ci.
 
Au moment où tous les hommes raisonnables y compris ceux qui collaborent encore avec le Prince se méfient de ses sempiternels errements politiques, une nouvelle griotte a choisi d’émerger dans le cercle des abrutis qui s’oublient dans des petits débats.
 
Il s’agit bien de Mme Germaine Anaté Kouméalo, ministre de la Communication, de la Culture et de la Formation Civique.
 
Samedi, elle était parmi ceux qui ont battu le pavé à Sokodé pour une cause que personne n’a compris jusqu’à présent. Les militants de UNIR ont-ils marché à Sokodé pour réclamer les réformes comme le désirent les 85% des togolais ?
 
Ont-ils marché pour soutenir Faure Gnassingbé dans sa permanente navigation à vue et ses sempiternelles fuites en avant ?
 
Personne ne peut en vérité le dire mais Anaté Kouméalo a eu le mérite de s’illustrer à cette occasion par une déclaration tout à fait curieuse.
 
« Il n’y a que des gens de mauvaise foi pour ne pas voir les réalisations de son Excellence Faure Gnassingbé et des réformes que celui-ci a entrepris pour lancer le Togo sur la voie du développement » a déclaré gaiment Mme Anaté.
 
En clair, pour la jeune dame ou la vielle demoiselle, puisque Faure Gnassingbé a fait des réalisations dans le domaine des infrastructures et l’on ne sait où encore, il doit nécessairement rester au pouvoir.
 
Voilà le genre de raisonnement que ceux qui se proclament intellectuels dans notre pays tiennent à la place publique pour soutenir Monsieur le Prince.
 
Alors une question : Faure Gnassingbé a-t-il réalisé ces infrastructures avec quel argent ? Quel autre chef d’Etat disposant de la possibilité de contracter des prêts comme c’est le cas pour le Prince ne réaliserait pas ce genre d’infrastructures dont se gargarisent les derniers soutiens du Prince ?
 
Mme Anaté a-t-elle au moins conscience du rapport GFI qui a clairement établi qu’entre 2005 et 2011, au moins 8.235 milliards sont illicitement sortis du Togo alors que l’ensemble du budget du Togo sur toutes ces années ne représente qu’à peine la moitié de ce montant ?
 
Se rappelle-t-elle au moins des multiples crimes économiques et du niveau effarant de la corruption et du gangstérisme économique qui ont engendré la faillite de la plupart des sociétés d’Etat sous Faure Gnassingbé ?
 
A-t-elle à l’esprit la récente injonction faite par les Nations-Unies à son cher Prince qu’elle adule et comble de dithyrambes, de libérer sans délai Kpatcha Gnassingbé et coaccusés du fait qu’ils sont détenus arbitrairement dans une supposée République ?
 
Se remémore-t-elle toutes les divagations et les actes démentiels posés par le Prince et ses sbires dans plusieurs dossiers judiciaires notamment dans celui de Pascal Bodjona (qui continue de croupir injustement en prison à Tsévié), des incendies et bien d’autres encore ?
 
Quelle est cette manière maladroite et même malheureuse pour Mlle Anaté de dévier le débat alors même que toutes les études scientifiques montrent clairement que l’écrasante majorité des togolais aspirent profondément à une limitation de mandat à deux et à des réformes politiques en profondeur dans notre pays ?
 
Comment une Anaté Kouméalo, enseignante-chercheur de son état et de surcroit dans le domaine du journalisme et de la communication peut tenir un raisonnement de ci-bas niveau ?
 
L’on ne demande rien à votre Prince que de faire les réformes politiques qu’il a pris l’engagement, depuis 2006, d’opérer dans l’intérêt bien compris de l’ensemble des togolais. C’est simplement une question de respect de la parole donnée, du sens aiguë de responsabilité qui est une vertu indéniable dans la culture Kabyè dont il est issu en même temps que vous chère Mme !
 
Quel est ce zèle puant que vous avez choisi d’assumer publiquement au moment où tous les esprits lucides s’abstiennent raisonnablement de toute agitation puérile ?
 
De quelle mauvaise foi parlez-vous et qui a déjà dit que Faure n’avait pas fait de réalisations au Togo ? C’est malheureux que pour une raison de ventre, de prétendus intellectuels vendent aussi facilement leur âme.
 
Mais chère Mme, que mangez-vous de plus qu’une Cina Lawson ou une Victoire Dogbé ou une Ingrid Awadé pour que vous preniez cette voie maladroite de vous exposer alors que celles-ci ont toutes compris qu’il faut simplement rester dans l’ombre pour sucer autant que possible le Prince sans bruit ?
 
Des gens ont fait plus de zèle plus que vous, mais ils ont fini par le précipice.
 
Il vaut mieux pour vous chère Anaté, d’œuvrer pour la mise en œuvre des recommandations des états généraux de la presse, pour l’augmentation de l’aide de l’Etat à la presse qui relèvent directement de votre responsabilité, plutôt que de vous oublier dans des gesticulations et déclarations politiques puériles et tapageuses qui vous plongent irrésistiblement dans le lot des petites femmes qui ne roulent que pour leur survie alors même que vous jouissez d’un potentiel non négligeable que vous pouvez bien vendre à prix d’or.
 
Ayez un peu plus d’audace et d’ambition pour vous-même et pour votre pays. Les prétendues réalisations du Prince ne peuvent guère justicier son maintien éternel au pouvoir. Ces genres de raisonnements ne vous conviennent pas du tout. C’est simplement dommage.
 
source : togoinfos
 

Commentaires

comments

Publié le 26 janvier 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer