Calendrier très chargé pour le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé à New-York

image_pdfimage_print

faure_entretien_onu


Le Président de la République Faure Gnassingbé est à New-York où il doit prendre part au sommet mondial sur le climat et à l’Assemblée générale des Nations Unies. En marge de ces rencontres, le Chef de l’Etat a accordé des entretiens à plusieurs personnalités présentes à New-York.
 

Faure Gnassingbé et John Dramani Mahama s’attaquent à Ebola

 
Avec John dramani Mohama, Faure Gnassingbé a discuté de la menace que fait peser le virus Ebola sur l’économie de la communauté ouest africaine. Le Président ghanéen est le Chef d’Etat en exercice de la CEDEAO. Les deux hommes n’ont pas manqué de dénoncer la mise à l’écart des pays frappés par le virus. Des pays qui sont ostracisés et même interdits de vols commerciaux.
 
Cette situation pourrait avoir de « lourdes conséquences » sur la croissance économique dans la zone UEMOA, ont-ils prévenu. Pour Faure Gnassingbé, une coordination régionale doit être décidée de façon urgente pour faire face à l’épidémie et aider les pays touchés à sauver leur économie.
 
Le Togo est épargné de cette maladie à virus mortel. Le gouvernement a pris des mesures de contrôle des voyageurs sur les postes frontaliers et de sensibilisation envers les populations dont l’objectif est d’empêcher l’entrée du virus dans le pays.
 

Faure Gnassingbé a échangé avec son homologue de la Namibie

 
Le chef de la délégation du Togo à New-York a reçu lundi en entretien, le président namibien, Hifikepunye Pohamba. Les échanges ont tourné autour du renforcement de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la pêche, du tourisme et surtout des mines, a appris l’Agence Afreepress. La lutte contre le virus Ebola et les questions portant sur l’insécurité, la menace terroriste et la piraterie maritime ont également meublé les discussions des deux Chefs d’Etat.
 
Hifikepunye Pohamba a également exprimé son soutien à l’engagement du Togo d’accueillir en octobre 2015, un sommet de haut niveau sur la sécurité maritime en Afrique. C’est la deuxième fois que les deux hommes se rencontrent. En 2012, Faure Gnassingbé était en déplacement à Windhoek.
 
Nicholas Wescott, le directeur général pour l’Afrique du Service d’action extérieure de l’Union européenne (SEAE) est la 3ème personnalité à être reçue par le président togolais. Les sujets de discussions entre ces deux hommes ont porté sur les relations entre le Togo et l’institution pilotée par M. Wescott. « Le Togo se positionne de plus en plus comme une plateforme sous régionale de services, de transport, de production agricole. Encourager l’investissement est nécessaire, mobiliser des ressources et créer des emplois demandent une approche dynamique. L’expérience européenne ainsi que celle de plusieurs pays africains nous montrent que la bonne gouvernance est un bon investissement, un investissement d’avenir, qui favorise la paix sociale et la participation des citoyens dans les affaires publiques. Elle apporte aussi des fruits en termes d’économie, d’investissement et de développement », a indiqué le visiteur au sortir de son audience avec le Chef de l’Etat.
 
Celui-ci a annoncé le renforcement de l’enveloppe accordée au Togo par son organisation dans le cadre du 11e FED, une enveloppe qui a fortement augmenté : +35% à 216 millions d’euros.
 
Olivier A.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*