Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Crise électorale: Fabre appelle à la mobilisation

image_pdfimage_print

jpf_22mai2013


“Cet énième coup de force électoral ne passera pas. C’est pour nous tous un devoir impératif, un devoir sacré, un devoir constitutionnel de nous mobiliser résolument et massivement pour faire échec à ce crime contre la souveraineté nationale.
Il appartient à chaque peuple d’écrire son histoire sans compter sur d’autres. Le peuple togolais se doit d’écrire la sienne en prenant courageusement son destin en main.“
 
Ainsi s’exprimait Jean-Pierre Fabre dans sa “déclaration solennelle” rendue publique aujourd’hui à Lomé. Le candidat de CAP 2015 lance ainsi un appel au peuple pour la mobilisation en vue de contrecarrer ce qu’il appelle “le coup de force électoral de Faure Gnassingbé”.
 
Réaction légitime
 
Plusieurs signes montrent que le parti UNIR a truqué l’élection présidentielle, ce qui du reste est une tradition dans ce pays. Le RPT avait presque toujours perdu les élections, mais trouvait les moyens de se maintenir au pouvoir. Jean-Pierre Fabre au vu de sa popularité à Lomé, s’attendait à livrer un vrai combat face à Faure Gnassingbé. Il croyait pouvoir le battre à la régulière, sans compter avec la capacité de nuisance de l’appareil d’Etat qui soutient son adversaire.
L’histoire se répète
 
En 2010, il en fut ainsi. Pendant la dernière campagne présidentielle, le candidat d’UNIR s’est permis de se moquer de Fabre, à propos des marches que ce dernier organisait contre la victoire qui lui a été volé. Et comme les choses se passent de la même façon, le pouvoir a donc prévu que la réaction ne serait pas différente.
 
La grande inconnue, comment la population va-t-elle répondre à cet appel?
 
source : Le Temps
 

Commentaires

comments

Publié le 29 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

1 Réponse pour “Crise électorale: Fabre appelle à la mobilisation”

  1. Barkissa dit :

    Demain allons massivement faire echec à cette mascarade electorale des voyous-gangsters de ce 21ème siècle.
    Peuple Togolais, l’heure a sonné pour arracher ta liberté
    L’heure a sonné pour dire non au clan gnassingbe: le Togo n’est pas une propriété des gnassingbé.

    Forces armées restez dans vos casernes, ne soyez pas utilisé par le clan pour tuer vos propres freres et soeurs par l’argent du contribuable togolais.Vos armes jusqu’aux tenues rien n’est approvisionné par un seul franc du clan gnassingbe, c’est plutôt des fonds du contribuable togolais.

    Militaire togolais, policier togolais ne vit pas pour ton seul vendre d’aujourdhui, montre à la face du monde que tu as une dignité, que tu as une conscience et tu peux d’elever au dessus de l’existence du simple animal en passant à un Togo de l’avenir donc ne tire pas sur ton propre frère, ne tire plus sur tes propres parents.

    Militaire Togolais,policier togolais, lève toi et dis non au clan gnassingbe aux côtés de tes freres et soeurs en civil.

    Non aux criminels Taffa Tabiou et Assouma Abdou .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer