Djimon Oré : ‘La dictature ne peut pas être vaincue par les élections’

image_pdfimage_print

djimon_ore_500


Selon l’ancien ministre de la communication, Djimon Oré qui préside le Front Patriotique pour l’Alternance (FPA, opposition) une élection ne peut pas mettre fin à une dictature qui est en place depuis plusieurs décennies.
Intervenant mercredi sur les antennes de Victoire FM, le député à l’Assemblée nationale appelle les populations togolaises à ne pas participer à la prochaine élection présidentielle. Djimon Oré appelle à boycotter le scrutin et à mettre en place une transition démocratique de trois ans pour mettre en place des institutions démocratiques et doter le Togo d’une nouvelle constitution.
 
« Tout est déjà réglé et je ne vois aucun opposant sérieux participer à cette élection. Tout opposant qui participe à cette élection est en train de remplir un cahier de charge ou un accord secret. Ce n’est pas pour aller gagner une quelconque élection, les résultats sont déjà apprêtés », a déclaré M. Oré.
 
Le président du FPA accuse les opposants partisans de la participation aux élections de faire partir des « réseaux mafieux » avec le pouvoir où des décisions sont prises au détriment de l’intérêt général du peuple.
 
Djimon Oré appelle l’opposition à faire blocage pour ne plus accompagner le pouvoir à une mascarade électorale. Il annonce que son parti n’apportera pas de soutien aux candidats de l’opposition.
 
Le message est adressé à Jean-Pierre Fabre, le candidat du CAP 2015 et les 6 autres candidats annoncés de l’opposition.
 
Le scrutin présidentiel de 2015 est annoncé pour la mi-avril.
 
source : togobreaking
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*