Ebola : Les Éperviers préoccupés pour le match contre la Guinée, la FTF va saisir la CAF

image_pdfimage_print

ameyi_gabriel

Alors qu’il doit se déplacer les 5 ou 6 septembre prochain en Guinée pour y affronter le Sily National dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Maroc 2015, le Togo se préoccupe de la situation de la zone touchée par le virus Ebola et entend saisir la Confédération Africaine de Football (CAF) pour demander la délocalisation du match.

« Nous sommes préoccupés par la situation sanitaire dans cette zone. Nous allons nous en remettre à la CAF afin qu’une décision soit prise en ce sens. Mais à défaut, nous suivrons les consignes du gouvernement togolais afin ne pas mettre en danger la santé des joueurs et membres de la délégation togolaise », a indiqué jeudi, Gabriel Améyi, le président de la Fédération Togolaise de Football (FTF).

Ces derniers jours, la psychose est telle que les joueurs ne sont pas rassurés et multiplient les appels à l’endroit de la Fédération Togolaise de Football. Certains envisagent même de ne pas faire le déplacement si ce match n’est pas délocalisé.

« Nous sommes conscients de la situation et nous prendrons toutes les dispositions nécessaires en collaboration avec le gouvernement », a-t-il ajouté.

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’épidémie d’Ebola a déjà tué 933 morts sur 1.711 cas (confirmés, suspects ou probables) : 363 en Guinée, 282 au Liberia, 286 en Sierra Leone et deux au Nigeria. Le Togo n’a enregistré aucun cas.

Outre des campagnes de sensibilisation à travers l’ensemble du pays, des centres d’isolements sont également installés dans toutes les régions.

Rappelons que la transmission de la fièvre Virale Hémorragique à virus Ebola se fait par un contact direct avec le sang, et surtout par une manipulation directe du gibier, qu’il soit vivant ou mort.

Le virus Ebola, mortel dans neuf cas sur dix, aurait été véhiculé par des chauves-souris en Guinée, selon les autorités de ce pays. Il peut aussi l’être par des chimpanzés, des gorilles, des antilopes, etc. FIN

En Photo : Gabriel Améyi

Hervé Tété AGBODAN / Rédaction

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*