Economie : Inauguration lundi à Lomé, du bureau régional Golfe-Lomé commune de la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI)

image_pdfimage_print

ingrid_500x350

Le bureau régional Golfe-Lomé commune de la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI) a été inauguré ce mardi par la ministre du commerce et de la promotion du secteur privé Mme Bernadette Legzim-Balouki, a constaté un journaliste de Savoir News.

 

C’est la grande cour de cette institution qui a accueilli cet événement qui a rassemblé un millier de revendeurs des différents marchés de Lomé et de la préfecture du Golfe.

 

Plusieurs personnalités notamment des membres du gouvernement, des chefs départementaux, le préfet du Golfe, des directeurs de structures financières, des représentants du secteur privé ont pris part à cette cérémonie.

 

Rattachée à la présidence de la république, la Délégation à l’organisation du Secteur Informel (DOSI) travaille en partenariat avec plusieurs ministères tels que ceux en charge de l’agriculture, de l’artisanat, du commerce, des transports, de l’emploi, des arts et de la culture, du développement à la base et du secteur privé. Cette structure intervient auprès de groupes cibles — petits métiers ou activités de subsistance, microentreprises — pour offrir des services tels que : la sensibilisation des opérateurs informels sur la vie associative, l’identification foraine des acteurs aux fins d’établir des cartes d’enregistrement, le renforcement des capacités, la gestion d’entreprise etc.

 

La DOSI cherche donc à augmenter la sécurité sociale des couches les plus vulnérables, à sécuriser des emplois et activités génératrices de revenus et améliorer des conditions de vie avec une inclusion de l’assurance maladie et d’une retraite organisée.

 

Dans son allocution, la Directrice Générale de la DOSI Mme Ingrid Awadé a fait ressortir l’impérieuse nécessité de la décentralisation de sa structure devant les handicaps qui entravent le développement du secteur informel.

 

« L’objectif général de cette stratégie de décentralisation est de rapprocher les structures de la DOSI des populations concernées aux fins de favoriser l’éclosion et l’appui des initiatives individuelles ou collectives, porteuses de création d’emplois et d’inclusion économique et sociale, conformément aux objectifs de la SCAPE pour la réduction de la pauvreté et la lutte contre la vulnérabilité. Cette stratégie vise à relever deux objectifs spécifiques : d’une part fournir sur place des documents d’identification, et d’autres part organiser une plateforme décentralisée pour la gestion des formalités administratives », a-t-elle longuement expliqué.

 

Tout en réaffirmant le désir du gouvernement d’accompagner les opérateurs économiques à sortir du cadre informel, la ministre du commerce a de son côté invité tous les partenaires techniques et financiers à les accompagner dans cette politique de réduction de la pauvreté et de la sortie de la précarité.

 

« La cérémonie d’ouverture qui nous réunit s’inscrit dans le processus de mise en place progressive des représentations de la DOSI dans chacune des régions économiques du pays pour rapprocher ses services des populations cibles et favoriser ainsi la dynamisation et l’éclosion des activités génératrices de revenu. C’est en cela que le gouvernement estime qu’à travers le soutien au développement des initiatives privées, nous assurerons une création massive pour gagner le pari de la réduction de la pauvreté et de la lutte contre la vulnérabilité », a souligné Mme Bernadette Legzim-Balouki. FIN

 

En Photo : Mme Ingrid Awadé, lors de la cérémonie

 

Sosthène HOUMEY-HAKEH

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*