Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Election Présidentielle de 2015 : La CNSC lance son projet « plaidoyer pour les réformes constitutionnelles à la limitation du mandat et au mode de scrutin présidentiel à deux tours »

image_pdfimage_print

cnsc

La société civile à travers la Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC-Togo) a lancé ce lundi à Lomé, son de projet « plaidoyer pour les réformes constitutionnelles à la limitation du mandat et au mode de scrutin présidentiel à deux tours » conformément à son engagement pour l’enracinement de la démocratie et la promotion de la Bonne gouvernance pour la paix durable au Togo, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Cette cérémonie présidée par Dr Kékéli Jeanne Agounke présidente de la CNSC-Togo s’est déroulé en présence des représentants des partis politiques et des membres de la société civile.

 

La Commission Vérité, Justice et réconciliation (CVJR) a demandé à travers ses recommandations 5 et 6 que des réformes constitutionnelles et institutionnelles soient faites pour limiter le mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une seule fois et pour adopter le mode de scrutin présidentiel uninominal majoritaire à deux tours.

 

Selon la Constitution de 1992, la révision constitutionnelle peut être à l’initiative des citoyens qui peuvent à travers des pétitions adressées à la cour constitutionnelle, appeler à une consultation référendaire.

 

Le projet de « plaidoyer pour les réformes constitutionnelles relatives à la limitation du mandat présidentiel et au mode de scrutin présidentiel à deux tours » est mis en œuvre par la CNSC-Togo avec l’appui financier du Projet d’Appui à la Société Civile et à la Réconciliation Nationale (PASCRENA).

 

L’objectif de ce projet est de mobiliser les citoyens en âge de voter en vue de collecter à terme, cinq cent mille (500.000) signatures pour initier une consultation référendaire afin de savoir si « OUI ou NON le peuple togolais veut qu’à l’avenir le mandat présidentiel soit de 5 ans renouvelable une seule fois et que le mode de scrutin présidentiel soit uninominal majoritaire à deux tours ».

 

« C’est le contexte togolais qui nous a motivé pour faire ce plaidoyer parce que tous avaient jugé nécessaire l’effectivité des reformes constitutionnelles et institutionnelles notamment de manière insistante sur la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin à deux tours. Ce sont les recommandations de la CVJR après les consultations populaires qui s’étaient déroulées dans le calme pour faire en sorte qu’à l’avenir le climat politique soit suffisamment apaisé », a indiqué Mr Paul Amegakpo, le Directeur Exécutif de la CNSC-Togo.

 

« L’immobilisme actuel de la classe politique face à ces réformes mettant dangereusement en péril la stabilité politique et sociale du pays appelle la société civile, dernier rempart, à une action responsable et impartiale pour faire aboutir ces réformes », a-t-il souligné.

 

La CNSC-Togo réaffirme son attachement aux valeurs démocratiques et lance un appel à toute la classe politique, aux partenaires techniques et financiers, aux corps diplomatiques, aux autres acteurs de la société civile et toutes les bonnes volontés à soutenir cette initiative pour la sauvegarde de la démocratie togolaise.

 

Notons qu’à compter du 1er novembre et ce pour douze (12) mois, des activités comme des campagnes de sensibilisation sur le terrain et sur des plateformes électroniques, des ateliers de formations, du plaidoyer auprès du parlement, des partis politiques et du gouvernement seront entreprises par la CNSC-Togo.

 

Rappelons que la CNSC-Togo a été officiellement lancée le 15 juin 2002 à Tsévié, localité située à environ 35 km au nord de Lomé. Il s’agit d’un réseau d’acteurs de la société civile (ONG, Associations, réseaux d’organisations et de fédération d’organisations citoyennes et de mouvements sociaux) du Togo.

 

La CNSC Togo est avant tout un espace de dialogue entre les acteurs des organisations citoyennes de tout le pays. Elle fédère les acteurs individuels et les organisations, analyse des problématiques qui les concernent, cherche des solutions et dégage des positions communes. FIN

 

Abbée DJAGLO/ Rédaction

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 4 novembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer