Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Eric Dupuy : « Les deux mandats du président sortant ne révèlent rien de positif »

image_pdfimage_print

eric_dupuy_600


Alors que les tenants du pouvoir actuel tablent sur plusieurs réalisations au cours des deux (2) mandats faits par Faure Gnassingbé à la tête du Togo, ses opposants semblent peindre tout en noir.
 
A la suite de Me Mouhamed Tchassona Traoré à Tsévié (35 km de Lomé), lors d’un de ses meetings dans le cadre de la campagne électorale, Eric Dupuy, le secrétaire national à la communication de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a déclaré sur les ondes de la radio Nana FM que les deux (2) mandats du président sortant ne révèlent « rien de positif qui mériterait la peine d’être poursuivi par son successeur s’il venait à perdre » au scrutin présidentiel du 25 avril prochain.
 
« Je suis désolé, mais honnêtement, je ne vois pas en 10 ans, ce que je peux dire que Faure Gnassingbé a fait et que c’est une bonne chose », a-t-il précisé.
 
Pour lui, mêmes la construction des infrastructures routières entamée depuis quelques années n’apporte « aucune touche positive » au tableau « mandats de Faure ». « Je trouve que c’est scandaleux que c’est seulement à partir de 10 ans de gouvernance qu’on sente le besoin de construire des routes. Pendant 10 ans, on a profité des largesses des richesses du pays et que c’est seulement pour le besoin d’un troisième mandat qu’on sente le besoin de construire des routes », a-t-il amèrement déploré.
 
Le lieutenant de Jean-Pierre Fabre, candidat du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) a estimé que les finances engagées dans ces travaux vont faire peser une charge de remboursement « énorme » sur les générations futures. « Alors qu’en ce moment, ils ne seront pas là au pouvoir pour pouvoir régler ça », a-t-il regretté.
 
Denise A.
 
source: afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 15 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer