Fabre candidat de l’ANC … puis de l’opposition pour 2015 ?

image_pdfimage_print

jp_fabre_investiture_600x370


A l’issue du congrès ordinaire de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) samedi, Jean-Pierre Fabre a été logiquement et sans surprise investi candidat du parti à la présidentielle de 2015.
Jean Pierre Fabre est officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2015. Sa formation politique l’ANC vient de le désigner à l’issue de son congrès statutaire de cette formation politique entamé vendredi à Lomé confirmant ainsi les prévisions des observateurs de la scène politique togolaise.
 
M. Fabre aura la responsabilité selon le congrès d’aller décrocher la victoire du parti à l’élection présidentielle de 2015, élection présentée comme une échéance importante pour le peuple togolais.
 
« Je mesure naturellement le poids de la responsabilité qui m’incombe de conduire le peuple togolais vers la victoire qu’il appelle de ses vœux, au moment où notre pays, ruiné et meurtri par plusieurs décennies d’improvisation, de gabegie et de violations massives des droits humains, attend impatiemment de connaître le changement libérateur et refondateur, le changement qui permet l’instauration de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance au Togo », a déclaré Jean Pierre Fabre.
 
Après son investiture, il s’engage à oeuvrer pour l’édification d’un Etat de droit avec une justice réellement indépendante; la réduction de la pauvreté par des politiques volontaristes de croissance avec notamment, des actions vigoureuses et urgentes dans les domaines de la santé et de l’éducation, dans les domaines de l’agriculture et le développement rural, dans les domaines de l’énergie, des infrastructures et de l’assainissement etc.; la résolution rapide et planifiée des problèmes de manque d’eau potable sur toute l’étendue du territoire national; la saine gestion des finances de l’Etat et des entreprises publiques avec une fiscalité transparente; la mise en œuvre effective des réformes politiques avec une mise en œuvre conséquente de la décentralisation.
 
En même temps que Jean-Pierre Fabre est désigné comme candidat pour la présidentielle, les responsables de l’ANC exige que les élections locales soient organisées dans les plus brefs délais. L’ANC est favorable à un report de la présidentielle.
 
Et la question de la candidature unique de l’opposition revient
 
L’investiture de Jean-Pierre Fabre intervient alors même que le débat autour du choix du candidat unique de l’opposition s’anime avec effervescence. Deux tendances s’affrontent à savoir : la tendance de ceux qui pensent qu’une candidature unique de l’opposition est encore possible et l’autre tendance ne croit plus à une telle possibilité.
 
Même le conclave du Collectif Sauvons le Togo (CST) et de la Coalition tend à accoucher d’une souris au vu des difficultés qu’éprouvent les deux regroupements à s’entendre sur la démarche à suivre dans le processus électoral et à se mettre d’accord sur la personne du candidat unique de l’opposition.
 
En effet, les informations dont dispose Togo Breaking News indiquent que le choix d’un candidat unique autre que la personne de Jean Pierre Fabre ne prospèrera jamais. Cela va sans dire que l’investiture de M. Fabre comme candidat à l’élection présidentielle est une pression de plus que met l’ANC sur les autres formations politique de l’opposition pour les amener à accepter son président comme candidat de l’opposition.
 
On annonce déjà que l’homme sera même présenté prochainement comme candidat unique candidat du Collectif Sauvons le Togo (CST) avant qu’il ne soit imposé aux autres au nom de l’hégémonie de l’ANC. Eric Dupuy, le Secrétaire à la communication du parti avait annoncé les couleurs : « Nous avons la majorité au sein de l’opposition ».
 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*